À Propos

 

 

C’est à nous que tu parles ? C’est à nous que tu parles ?! T’as gagné, on va t’expliquer qui on est, mais accroche toi parce qu’on fait pas dans la dentelle dans cette présentation de Corps et Esprit Martial !

 

Tronçonneuse

 

Mais non, on rigole bien sûr ! 😉 Bienvenue sur ce blog de passionnés d’arts martiaux et de sports de combat. Nous sommes Marvin Vega, professeur d’arts martiaux, et Anne Juguet, élève de Marvin ! Ce blog Corps et Esprit Martial est né de notre envie de partager sur le sujet de la préparation physique et mentale dans les arts martiaux et les sports de combat. C’est un sujet qui est trop peu souvent abordé selon nous, et qui pourrait pourtant aider beaucoup de pratiquants à avancer dans leur sport ou art. De même pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de s’entraîner régulièrement en dojo, nous voulons leur permettre de se préparer ou débuter seuls plus facilement et en faisant le moins d’erreurs possible. Alors place à nos présentations !

 

 

Entamons les présentations des auteurs de Corps et Esprit Martial

 

Anne :

 

Bonjour ! Ce que je vais écrire vous étonnera peut-être, mais je n’ai pas toujours aimé le sport. Et encore pire, au collège je détestais ça ! Bon d’accord, soyons honnêtes, en fait c’est plutôt les sports à l’école que je n’aimais pas. 🙂 Par contre ce que j’ai toujours aimé, c’est faire de mon mieux et me dépasser pour arriver à un but. J’ai donc toujours pratiqué des activités sportives. La danse (qui est plutôt un art mais quand même bien physique), le tir à l’arc, l’équitation (j’ai même fait des études dans ce domaine pour en faire mon métier !).

 

ennui, rêveries
Moi pendant le cours de sports à l’école…

 

L’idée de pratiquer un art martial m’est venue après avoir rencontré quelques soucis dans la rue. Je voulais apprendre à me défendre et à défendre ceux que j’aime, mais j’ai compris plus tard que les arts martiaux sont bien plus que ça. Lorsque j’ai découvert les arts martiaux cela a été pour moi une révélation. Le mix parfait entre le sport, la recherche du bien être et l’art. Car oui, je pense qu’à travers les arts martiaux s’exprime une vraie beauté et une philosophie complexe et passionnante.

Femme manga en position de combat
Comment je me voyais dans mon jardin

J’ai commencé les arts martiaux en 2009. Enfin plutôt, j’ai commencé à apprendre à manier un manche à balais dans mon jardin, à l’aide de vidéos Youtube. Quelques mois plus tard j’ai trouvé mon premier club d’Aikido, et encore quelques mois plus tard j’ai rencontré les amis qui allaient m’accompagner pendant plusieurs années dans ma passion des arts de combats de jardin ! 😉 Et je précise qu’ils étaient beaucoup, beaucoup plus forts que moi ! Ils m’ont fait énormément progresser et ont contribué à faire émerger la passion des arts martiaux en moi. Je leur en serai toujours reconnaissante.

J’ai donc continué pendant plusieurs années à pratiquer l’Aikido, plus ou moins régulièrement, et j’ai essayé plusieurs autres arts (plus ou moins longuement). Le karate Wadoryu, le Tai chi, le Sanda, le Taekwendo, le Win chun, le Ninjutsu… jusqu’à ce que je trouve le Ju-jutsu Mushinryu que je pratique aujourd’hui depuis 2015, et qui est devenu MON art martial (malheureusement pour mes profs). ;p Cet art est ce que j’attendais des arts martiaux. Complet dans sa pratique, donnant autant d’importance à la technique qu’au développement du corps, et avec des principes et une philosophie derrière (et japonaise en plus !).

 

volonté, efforts, engagement, ténacité
Moi quand j’ai commencé les arts martiaux (celui derrière) XD

 

Pendant toutes ces années, j’ai voulu me préparer physiquement et mentalement en dehors de mon dojo. Mais j’ai trouvé le net assez peu fourni sur ce sujet, ce qui fait qu’aujourd’hui ce blog me tient à cœur, car je veux aider les personnes qui n’ont pas forcément de club à disposition mais qui, comme moi, ont envie de s’entraîner sérieusement.

J’ai pu m’améliorer dans ma vie de tous les jours grâce à cette pratique. Pour moi les arts martiaux sont aussi un moyen de prendre confiance en soi, de pouvoir s’affirmer, entrer en relation avec l’autre et avec soi-même, et apprendre le respect et l’attention au cadre, aux détails et à l’instant présent. C’est aussi une façon de prendre soin de son corps, car l’activité physique permet de rester en forme et de vider son trop plein d’énergie. Et tout ça est très important pour certaines personnes, et notamment celles atteintes de TDAH (Trouble du Déficit d’Attention avec ou sans Hyperactivité). 🙂

Je suis aussi passionnée par la recherche sur le corps, la santé et l’esprit depuis plusieurs années, j’ai d’ailleurs un autre blog sur le TDAH car j’en suis moi-même atteinte. Pour les curieux vous pouvez aller voir Le TDAH au quotidien en suivant ce lien. Je peux donc apporter pas mal de précisions sur certains aspects du corps et de l’esprit, la nutrition, la méditation, etc. (évidemment je précise que je ne suis pas médecin, ni une professionnelle de la santé !).

J’aime relever des défis et m’améliorer au quotidien, et j’espère pouvoir partager avec vous toutes mes avancées, mes recherches et mon enthousiasme ! 🙂

 

Chemin dans la montagne

 

Marvin :

 

Ninja devant un drapeau japonais

J’ai été élevé dans une famille où l’on aime les arts martiaux. J’ai un frère qui est de 9 ans mon aîné et je me souviens l’avoir regardé pendant des heures faire ses mouvements de karaté puis, plus tard, de sabre. Mais moi je n’avais pas le droit de pratiquer, parce que je suis de ceux que l’on peut appeler asthmatiques sévères. Il a donc fallu que j’attende mes 14 ans pour que mon frère m’inscrive, à l’insu de ma mère, au Ju-jutsu. Et oui, pour pratiquer il a fallu que je fasse une “opération ninja” ! ;p

 

Ventoline

Mais même après ça, personne n’aurait parié sur moi. À peine 100 m de course et je faisais une crise d’asthme. Mais je me suis accroché et j’ai réussi à progresser, tout ça parce que j’ai toujours été entouré de personnes bienveillantes, comme mon frère, Dédé ou Armand (mes professeurs).

J’ai finalement réussi à décrocher un troisième dan et un diplôme international qui me donne le droit d’enseigner le Ju-jutsu Mushinryu. Ce qui ne m’empêche pas de continuer de pratiquer et d’apprendre au quotidien !

Aujourd’hui si je veux vous donner des conseils c’est pour tous ceux qui sont comme j’étais et qui pensent que jamais ils ne pourront réussir à devenir de vrais pratiquants d’arts martiaux.

Les arts martiaux pour moi c’est une bouffée d’oxygène dans l’oppression de la vie, c’est le moment où je mets tout en pause et où je me consacre à ce que je fais et j’y prends du plaisir. C’est un moyen de m’accomplir, sans avoir d’autre but que celui de passer un bon moment sur les tapis. C’est un plaisir au quotidien, un moyen d’être libre. Et je veux partager avec vous cette passion, vous montrer combien il est possible de s’épanouir grâce à cette pratique.

 

Enfant pratiquant du wushu

 

D’ailleurs j’aime tellement ça que j’ai pu pratiquer un certain nombre d’arts martiaux (Karaté, Aikido, Judo…) et que je n’ai jamais hésité à faire des échanges avec des clubs de tous horizons. Et comme le Ju-jutsu Mushinryu est très large (on pratique le combat à la façon kudo, et des techniques de tous les styles japonais) et bien je n’ai jamais eu peur d’échanger avec n’importe quel style. Ce qui fait que je ne cesse pas d’apprendre et que j’ose sortir de ma zone de confort.

 

 

Qu’est ce que c’est que Corps et Esprit Martial ?

 

C’est avant tout un lieu pour toute personne qui est attirée par les arts martiaux. Si vous voulez découvrir, vous renseigner pour mieux pratiquer, partager ou trouver de la motivation, alors vous êtes ici chez vous ! Vous pouvez préférer vous entraîner uniquement chez vous ou en club, pour nous cela ne change rien, nous donnerons des conseils sur tout ce qui entoure la pratique des arts de combat. Notre but, c’est que vous soyez épanoui dans votre pratique.

 

Femme qui boxe

 

Peu importe votre âge vous trouverez sur Corps et Esprit Martial des idées de choses à faire chez vous qui peuvent vous aider à vous sentir mieux. Nous essaierons de vous motiver et de vous donner des conseils qui vous permettront de mieux progresser dans la direction que vous souhaitez, quel que soit l’art martial ou sport de combat auquel vous souhaitez vous consacrer.

C’est aussi un moyen pour les enseignants de trouver un appui à côté de leurs cours. Je sais qu’en cours on a pas nécessairement le temps d’aborder tous les thèmes. En renvoyant leurs élèves sur ce site, ils pourront avoir un élève qui aura déjà commencé à travailler le thème qu’ils veulent (par exemple le rythme) ce qui les avancera dans leurs explications. Ils pourront aussi y trouver d’autres routines d’échauffement ou de renforcement, afin de toujours surprendre leurs élèves.

 

Points d'interrogations

 

Même si nous ne sommes pas coachs diplômés d’état, l’expérience que nous avons pu nous forger mérite d’être partagée. Nous nous sommes passionnés pour les arts martiaux et les sports de combat, mais aussi pour tout ce qui touche au fonctionnement du corps, la santé, la nutrition, etc. ! Tous ces sujets seront abordés sur ce blog et sur notre chaîne Youtube du même nom, à laquelle vous pouvez vous abonner ici.

Nous avons aussi créé une page Facebook Corps et Esprit Martial, à laquelle vous êtes libre de vous abonner ici.

Les arts martiaux sont une montagne, peu importe le chemin que l’on emprunte pour la gravir, nous arrivons au même sommet, le dépassement de soi.

 

 

Quelques mots sur le Ju-jutsu Mushinryu

 

Comme nous pratiquons tous les deux cette discipline, que c’est notre “base” et qu’en plus elle est peu connue, nous allons vous expliquer ce que c’est.

 

Le fondateur

 

Armand Valle est un pratiquant d’arts martiaux depuis son plus jeune âge. Plusieurs de ses oncles étaient des boxeurs de niveau professionnel, mais il a plus été attiré par les arts orientaux, et notamment japonais.

 

Armand Valle
Armand Valle

 

Il pratique plusieurs arts martiaux, et a obtenu notamment le 7ème dan d’une école espagnole de Ju-jutsu (dont je ne connais pas le nom) et le grade de directeur technique régional de Judo. Il a obtenu des grades importants en Kendo, Aikido, Karate et Sumo.

Mais il s’est lassé des grosses fédérations, et a choisit de fonder sa propre école, qui correspond à sa propre vision des arts martiaux.

 

Le Mushinryu (ou “école de l’esprit vide”)

 

Mushin, c’est l’esprit vide, dans le sens esprit disponible, esprit vacant, qui n’est pas occupé par la pensée.

Le but de cette école est de travailler des techniques de self-défense qui vont nous permettre de devenir plus efficace. On ne part pas du principe qu’une technique est efficace, mais que nous le sommes, et nous le devenons notamment par l’apprentissage de techniques. De ce fait ces techniques doivent être réalisables par tous et sans avoir besoin de forcer (mais pour y arriver cela prend du temps hein ^^).

Elle cherche à se rapprocher le plus possible de la réalité, que ce soit par les techniques proposées ou par les exercices. Le gros de notre travail se trouve dans le taninzu geiko. C’est un travail à 3, une personne qui se défend contre deux agresseurs. Le but est de réussir à faire des techniques qui soient correctes et logiques, sans perdre de temps. Les attaques étant aléatoires, le travail n’est pas codifié. C’est à travers la répétition de cet exercice que nous essayons le plus de nous rapprocher de l’état mushin.

La fédération pratique aussi des combats, afin de réussir à travailler dans l’opposition, mais ce n’est qu’une petite partie du travail, la grosse partie étant le geiko. Ses combats peuvent prendre diverses formes, le ne waza (combat au sol), le tachi waza (combat de projection debout), le ju kumite (combat poing/pied souple), le go kumite (combat poing/pied avec projections, clés et liaison au sol).

 

L’école en France

 

Cette école est toute petite car elle est récente. On recense une dizaine de dojo, situés essentiellement dans la région bordelaise et le bassin parisien.

Elle a également permis de former des gardes du corps, dans le centre de formation de Bordeaux.

Elle a aussi servi à former les ERIS de Bordeaux (unité d’intervention en milieu pénitentiaire, l’équivalent du GIGN pour la prison).

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette école, voici un lien du site mère ici ! Si vous avez des questions sur nous ou sur notre pratique, n’hésitez pas à les poser. Dites-nous aussi s’il y a des sujets en particulier que vous aimeriez que l’on aborde, cela nous aidera à mieux vous satisfaire ! Vous pouvez bien sûr partager cette page ultra non confidentielle sur Facebook, Instagram ou Twitter avec plaisir, cela nous aidera à faire connaître ce blog pour aider et motiver plus de monde ! 😉

Si vous débutez les arts martiaux, ou n’avez justement pas pu démarrer cette année mais voulez vous entraîner chez vous, vous pouvez commencer la lecture de ce blog par le guide du débutant, qui va bientôt s’étoffer et qui vous aidera à démarrer sur le bon pied.

On vous dit à très vite !

 

 

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •