Soyez sympa donnez-vous une récompense

0
111
Se faireun cadeau

La récompense est quelque chose que l’on utilise pour améliorer l’implication et la motivation, mais saviez-vous qu’elle a de nombreux autres rôles ? Étiez-vous au courant qu’une récompense mal élaborée peut devenir contre-productive ? Et surtout, il est important de noter qu’avec des récompenses bien construites vous allez créer un cercle vertueux. 

Dans cet article vous allez apprendre : 

  • l’importance d’utiliser les récompenses
  • comment construire des récompenses en cohérence avec vos actions
  • à booster votre motivation grâce aux récompenses

À qui s’adresse cet article ? 

  • À ceux qui souhaitent booster leur motivation et leur capital volonté
  • À ceux qui souhaitent prendre de nouvelles habitudes
  • À ceux qui ont tendance à abandonner trop rapidement après avoir débuté une nouvelle activité / une nouvelle routine

Avant d’aller plus loin nous vous rappelons que vous pouvez télécharger gratuitement

  • votre méthode de souplesse et de mobilité dédiée à la pratique des Arts Martiaux et des Sports de Combat
  • vos 3 e-books avec 15 experts internationaux qui vous donnent leurs conseils pour faire évoluer votre pratique

Pourquoi se donner une récompense ? 

Améliorer la motivation / l’engagement

La première raison qui nous pousse à utiliser la récompense est d‘améliorer l’engagement et la motivation. C’est le rôle du “bon point” à l’école primaire, de la sortie offerte par les parents parce que nous avons eu de bons résultats, etc.,..

Lorsque j’étais au lycée j’ai commencé à étudier la guitare. J’ai d’abord récupéré la vieille guitare de mon frère, qui était une guitare d’enfant. C’était très bien au début mais elle n’avait pas un super son. Ma mère m’avait également déniché une guitare classique à la déchetterie, de taille pour adulte. Elle avait un trou mais on l’a réparé et quelques années plus tard Matthia Elklund guitariste de Freak Kitchen m’a fait un superbe dessin dessus ! Mais voilà, je voulais passer à la vitesse supérieure, avoir une guitare folk qui sonne un peu mieux. À l’époque tous les copains jouaient sur Ibanez, mais moi je voulais une Fender, je trouvais que le son allait mieux avec la musique rock que j’aimais. Ma mère m’a promis de me l’offrir si j’obtenais mon baccalauréat. Je me suis donc décidé à réviser afin d’obtenir le diplôme (et la guitare). Et quel plaisir lorsqu’on est allé la chercher ensemble au magasin de musique. Et vous, est-ce que vous avez une récompense qui vous est restée plus que les autres ? 

mattias eklund et marvin vega
Photo avec Mattias Ekhlund prise lors d’une de ses masterclass à Bordeaux. C’était une récompense que je me suis accordé ^^.

En vous accordant une récompense qui soit un achat d’un objet ou une expérience (vous donner le temps de méditer, de jouer de la musique ou alors aller au cinéma) lors de la réussite d’une tâche vous allez augmenter votre motivation, car vous rechargez votre capital volonté et vous ajoutez une motivation à celles qui peuvent déjà exister. Vous pouvez aussi améliorer l’engagement, car vous aurez plus de cœur à l’ouvrage pour atteindre le but fixé.

Si vous voulez en savoir plus sur la motivation nous vous conseillons vivement de lire cet article qui traite de ce sujet et vous permettra de comprendre ce que c’est, comment l’améliorer, la préserver et la booster en cas de coup de mou.

Noter vos avancées

En vous gratifiant d’une récompense vous permettez à votre cerveau d’accepter que votre tâche est accomplie et qu’il peut se libérer de la charge mentale qui pèse sur lui. Cette technique est utilisée depuis longtemps sous l’expression “marquer le coup”.

Imaginez un instant : cela fait plusieurs mois ou plusieurs années que vous vous entraînez dans le but d’obtenir un grade, ou d’atteindre un certain niveau en compétition. Vous y arrivez, mais vous ne vous récompensez pas. Il se peut que vous ayez du mal à passer à autre chose, que cela soit difficile de vous dire que “vous l’avez fait”.

De plus, même si vous n’avez pas réussi mais que vous êtes contents des efforts et du chemin parcouru (même s’il ne vous a pas permis d’atteindre le niveau souhaité), il est intéressant pour vous de célébrer vos efforts

On imagine souvent que l’échec ne mérite pas de récompenses, cependant ce qui compte c’est le chemin. 

Si vous avez l’impression de ne pas avoir fait ce dont vous étiez capable alors effectivement il ne faut pas vous encourager dans cette voie, mais si vous avez fait tout ce qui était possible et que le jour J vous n’avez pas été aussi performant que vous l’auriez souhaité il est pertinent de vous récompenser malgré tout. 

Améliorer l’estime de vous-même

Les récompenses servent à soulever vos efforts, à mettre en avant les progrès que vous avez faits et l’engagement dont vous avez fait preuve. Vous comprendrez donc facilement qu’elles vont permettre d’améliorer l’estime que vous avez de vous-même

Par exemple, si vous avez fait une mauvaise prestation lors d’un examen mais que vous avez mis en place tout ce que vous pouviez dans l’objectif d’offrir une prestation de qualité, vous n’obtiendrez peut-être pas votre diplôme, mais vous pourrez peut-être vous accorder une récompense pour vos efforts. Si l’échec peut toucher l’estime que vous avez de vous-même, la récompense vous permettra de contrebalancer cet effet négatif et vous aidera à avoir une bonne image de vous. 

De plus, en vous récompensant régulièrement vous soulignez vos efforts, ce qui met en lumière votre implication et vous valorise. Et, cerise sur le gâteau, grâce au principe de cohérence vous allez développer une motivation plus forte. 

Comment vous récompenser de façon saine ?

Avant d’aller plus loin je vous invite à noter immédiatement en commentaire comment vous vous récompensez. De cette façon vous pourrez voir après la lecture de la deuxième partie de cet article si vous pouvez faire évoluer vos récompenses, et dans quelle direction. 

Et je pourrai vous y aider si vous le souhaitez ! 🙂 

Créez un cercle vertueux en utilisant les bonnes récompenses

La première erreur que je vois souvent avec les récompenses c’est le fait que vous vous récompensez par des éléments externes, comme si vous aviez besoin que l’on vous apporte des éléments afin de vous sentir heureux. Le plus souvent cela consiste en sorties, en repas, ou en achat d’objets divers et variés. En soi, ce n’est pas une mauvaise idée, cela peut même être très intéressant. 

Par exemple, je me suis offert du matériel dont j’avais vraiment envie (et besoin dans le cadre de ma pratique martiale) suite à un stage que j’ai mené auprès d’un public spécifique. Mais il est impératif d’avoir d’autres moyens de récompenses.

chien qui mange une friandise
Ce toutou est récompenser et il se nettoie les dents en même temps !

Pourquoi est-il nécessaire de pouvoir célébrer vos efforts autrement qu’en achetant des choses ? Tout d’abord parce que vous risquez de tomber à court d’argent. Deuxièmement parce que l’autre type de récompense que je vais vous proposer va vous apporter bien plus de satisfaction. 

Quelle est l’alternative que vous pouvez choisir ? Accordez-vous une récompense qui prend la forme d’une expérience qui répond à vos besoins ou vos envies plus profondes. Ok, je suis certain que vous adorez manger des pizzas, mais peut-être qu’il y a des choses plus importantes pour vous que vous ne faites jamais ? Peut-être est-ce le fait de prendre des nouvelles de vos amis, ou bien de vous entraîner à une activité ? Ou alors un livre qui traîne depuis un moment et que vous n’avez pas pris le temps de commencer ? 

Vous remarquez que certaines récompenses lient les deux types cités. Par exemple, sortir au cinéma avec votre compagnon ou votre compagne. Cela répond à votre besoin de passer du temps en couple mais cela demande également de l’argent. Cependant, cela vous apportera beaucoup plus que de vous offrir quelque chose qui ne répond pas à un besoin profond. 

En utilisant ce type de récompense, en plus de vous motiver, vous allez soit améliorer vos compétences (ce qui est le cas lorsque je me récompense en lisant un livre ou en jouant de la guitare par exemple), soit améliorer votre bien-être (ce qui se produit lorsque je passe du temps avec les gens qui me sont chers). Les récompenses deviennent alors un prétexte dans le but de répondre à ces besoins, afin de ne pas les oublier. Nous pourrions consacrer un article complet sur les besoins fondamentaux, comment les trouver et les combler, si cela vous intéresse dites-le nous en commentaire. 

Adaptez le niveau de vos récompenses

Il est important d’adapter le niveau de la récompense au niveau des efforts demandés. Ce niveau est totalement subjectif, car il dépendra de la façon dont vous percevez la tâche. Et, pour être plus précis, une même tâche peut être d’un niveau faible pendant une période et plus élevé à un autre, car elle est plus difficile (émotionnellement, psychologiquement ou techniquement) à faire à ce moment précis.

Voici comment je les classe personnellement (sentez-vous libre d’adapter ce système à votre propre fonctionnement).

  • Les tâches de niveau 1 : ce sont des actions relativement peu coûteuses en ressources (temps, énergie, argent, etc.,..), et envers lesquelles je n’ai pas de frein émotionnel. C’est typiquement les tâches que je vais faire quotidiennement comme me former, faire des tâches ménagères, produire du contenu, etc.,..
  • Les tâches de niveau 2 : ce sont des actions un peu plus coûteuses mais qui restent régulières, voire quotidiennes pour certaines. Cela peut aussi être des tâches qui auraient pu être en 1 mais avec lesquelles j’ai des réticences (par exemple, m’occuper du linge, j’ai vraiment horreur de ça, chacun sa bête noire, et vous que détestez-vous faire comme tâche ménagère ?). On va retrouver des choses comme écrire un article complet, organiser et gérer un stage de ju-jutsu ou de préparation mentale, mener une interview, etc.,.. 
  • Les tâches de niveau 3 : ce sont des projets et non plus des tâches. Par exemple, lorsque j’ai fait le projet 30 jours 30 vidéos, il s’agissait d’un projet avec plusieurs tâches. Ces projets sont relativement importants, ils s’étalent au minimum pendant un mois, mais ils peuvent être plus longs comme l’écriture de la méthode de souplesse (que vous pouvez télécharger gratuitement ici). Je mène rarement plus de 4 à 5 projets de cette ampleur par an. 
  • Les tâches de niveau 4 : ce sont de très gros projets, qui peuvent avoir des impacts énormes dans ma vie et qui me demandent une très grosse implication. Ils peuvent parfois s’étaler sur plusieurs années. Par exemple, il s’agit de devenir préparateur mental professionnel (et comme c’est chose faite si vous cherchez un accompagnant et que mon profil vous intéresse vous pouvez m’écrire ici : contact@corps-et-esprit-martial.com ).

En parallèle de ça, j’ai établi une liste de récompense dans chacun des niveaux. De cette façon, lorsque je dois choisir une récompense lorsque j’accomplis une tâche, j’ai déjà une idée de ce que je peux faire. 

Voici une idée de la liste pour que vous puissiez vous en inspirer.

  • Récompense de niveau 1 : récompense qui prend peu de temps dans ma journée, et qui m’apporte de l’énergie. Cela peut être jouer 10 minutes avec mon chien, jouer de la guitare, prendre une boisson chaude, faire une méditation, etc.,..
  • Récompense de niveau 2 : elle doit prendre un temps modéré et me donner un sentiment de satisfaction. Cela peut être faire une séance de sport, jouer de la musique plus longtemps, balader mon chien, m’accorder un moment de détente, appeler un ami. Si je ressens plus fort le besoin de décompresser, cela peut également être regarder un épisode d’un animé ou d’une série par exemple.
  • Récompense de niveau 3 : C’est une récompense qui peut prendre du temps et me demande parfois plus de ressources. Cela peut être assister à un concert, faire une sortie lors d’un week-end avec Anne ou avec des amis, etc.,.. Un repas extraordinaire peut aussi faire partie de ces récompenses.
  • Récompense de niveau 4 : c’est le niveau le plus élevé. Cela va être un voyage, une expérience unique, quelque chose d’énorme qui me fait très envie. Les stages d’Arts Martiaux peuvent être de niveau 3 ou de niveau 4 (selon la distance et le coût global de l’expérience). 

Anticipez les récompenses, et récompensez-vous régulièrement

Une erreur que je constate est que les personnes se récompensent de façon aléatoire. En faisant cela elles ne profitent pas de l’amélioration de leur motivation et de leur engagement que va provoquer la récompense. 

De plus, il se peut que vous vous récompensiez de façon anarchique, en ayant pas ou peu de proportion entre les efforts fournis et la façon dont vous fêtez l’évènement. Et vous risquez de finir comme José à faire un barbecue parce que vous avez passé un coup d’aspirateur ; autrement dit, vous accorder une récompense moyennement importante pour une tâche plutôt facile. 

En anticipant la façon dont vous allez célébrer, vous savez exactement ce à quoi vous avez droit. 

Par exemple, le passage de mon 4ème dan était d’un niveau 3, car il m’a demandé du temps, des ressources, des sacrifices dans ma vie personnelle, mais cela n’était pas du tout fait dans la contrainte, j’ai vraiment apprécié faire tout cela. Je me suis donc récompensé par un week-end avec Anne et Keiko (notre magnifique toutou) proche de l’île d’Oléron, avec un repas chez un producteur d’huîtres (miam). Cette récompense était anticipée, même si le contenu exact (où nous allions sortir) n’était pas totalement défini.

En prévoyant vos récompenses, vous pouvez en disséminer des petites tout au long de la journée afin de garder une motivation de fer et de booster votre niveau d’énergie.

Lorsque je fais mon planning, je note le niveau de la tâche, ce qui me permet de choisir rapidement une récompense adaptée sans me poser de questions. Pour les tâches de faible niveau (1, voire 2) je ne prédéfinis pas la récompense, je vais plutôt choisir la récompense en fonction de ce que je ressens à ce moment. Il me suffit de choisir dans la liste des récompenses possibles. 

Cet article touche à sa fin, merci de l’avoir lu jusqu’au bout. Si vous l’avez trouvé intéressant et utile merci de le partager sur vos réseaux pour soutenir notre travail.

À très vite ! 

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici