Vie quotidienne et Arts Martiaux : comment lier les deux

0
247
marvin vega entrainement

Comment mêler la vie quotidienne et les Arts Martiaux ? Comment est-ce que j’arrive à la fois à m’entraîner quotidiennement ou presque, à avoir une vie de couple, à avoir un emploi et en plus venir vous donner ici quelques conseils ? 

C’est une des questions qui sont reviennent le plus souvent. Dans cet article vous trouverez : 

  • des conseils afin de vous dégager du temps
  • des méthodes en vue de vous entraîner lorsque vous avez des problématiques diverses (manque de motivation, manque d’idées de travail, etc.,..)
  • des astuces pour reprendre l’habitude de vous entraîner lorsque vous manquez de motivation

Cet article vous intéresse si : 

  • vous cherchez à plus vous impliquer dans votre pratique mais que vous ne trouvez pas le moyen de le faire
  • vous n’arrivez plus à prendre du temps pour votre travail personnel alors qu’auparavant vous n’éprouviez aucune difficulté. 

Avant d’aller plus loin on vous rappelle que vous pouvez télécharger gratuitement vos cadeaux : 

  • une méthode de souplesse et de mobilité dédiée à la pratique des Arts Martiaux et Sports de Combat
  • 3 e-books écrit par 15 experts sur le sujet “3 conseils pour faire évoluer votre pratique” 

Comment je mêle les ma vie quotidienne et les Arts Martiaux quand tout va bien ? 

Ma routine

“Comme expliqué précédemment, le karaté est relativement facile à appréhender, mais dans le même temps, il est facile à oublier. Après avoir appris kata, il est important de continuer à le pratiquer en le répétant de nombreuses fois. C’est comme l’eau qui bout – lorsqu’elle est retirée du feu, elle refroidit. Aussi, il est indispensable de prévoir un temps d’entraînement le matin ou le soir. Il peut être judicieux de se lever une heure avant le reste de la famille, et le soir de pratiquer après le dîner plutôt que dès le retour du travail. Bien que la règle veuille que la plupart des gens tendent à s’intéresser aux choses nouvelles et à négliger tout ce qui est ancien, il est nécessaire de pratiquer ce qui est nouveau comme ce qui est ancien.”

Karate Jutsu, La bible du Karate-do, Gichin Funakoshi, p.35

Il est important d’avoir une pratique régulière si l’on souhaite progresser et garder sa motivation intacte. Si l’on s’arrête de pratiquer il faut se remettre en activité et cela peut être plus difficile. 

Ma solution est de me mettre en mouvement le matin au réveil. Cela a plusieurs avantages :

  • j’agis facilement par automatisme
  • mon capital volonté est plein, donc si c’est un jour avec peu de motivation j’ai plus de chance d’y arriver tout de même

Je n’ai pas besoin de faire beaucoup d’exercice, seulement un réveil du corps par quelques étirements, parfois des gestes lents, parfois un travail spécifique sur une zone sensible. Mais le fait de commencer ma journée avec du mouvement et non pas de façon passive conditionne le reste de celle-ci. Il me sera plus facile de faire un entraînement complet (qui vient après mon petit déjeuner et un temps de lecture) que si je n’ai pas fait cette mise en mouvement. Lorsque je ne fais pas ces 5 minutes d’activité, l’entraînement qui suit est beaucoup plus difficile (il demande plus d’énergie / de motivation). 

Des objectifs clairs

Avant de commencer ma séance je sais ce que je dois travailler. Je n’improvise pas ma séance au gré du vent. En ayant un objectif clairement défini et bien construit, j’ai très envie de réaliser ma séance, car elle a une place importante dans ma pratique. 

C’est un peu comme prendre soin d’un outil ou d’un mécanisme. Si on vous dit qu’il faut surveiller le niveau d’huile de votre véhicule, ou l’état des freins, mais que vous ne connaissez pas les conséquences, vous le ferez certainement, mais peut-être que vous le ferez en retard ou parfois vous oublierez trop longtemps. Mais si on vous explique ces conséquences que cela peut avoir sur votre quotidien à plus ou moins long terme (accident plus ou moins grave, problèmes moteurs et peut-être des travaux importants voire un véhicule à changer, etc.,..) vous serez plus motivé pour agir. 

Objectifs et entrainements

Il en va de même pour l’entraînement personnel (et peut-être autonome, comme on vous le propose dans cet article), si vous ne savez pas ce que vous allez faire, ni comment vous allez le faire, alors il vous sera compliqué d’avoir envie de vous entraîner. Alors que si vous avez conscience que votre séance a pour but d’améliorer votre équilibre afin que vous puissiez mieux utiliser certains fauchages ou certaines frappes, et que ce sont justement ces gestes qui sont nécessaires à votre panel de techniques, vous aurez plus envie de vous entraîner. 

Afin que ces objectifs soient clairs dans mon esprit je les relis le matin, et souvent je les réécris, juste après mon café ou mon thé. Et, lorsque j’ai fait cela, je peux vous avouer que j’ai très envie d’aller m’entraîner ! 

Si cet article vous plaît déjà, n’hésitez pas à le partager pour soutenir notre travail.

Un repos cohérent

Une grosse erreur de ceux qui s’entraînent à la maison est d’oublier de se reposer. Ils tiennent le coup quelque temps, puis finissent par baisser les bras.

Faites attention au repos que vous prenez, il faut qu’il vous permette de récupérer suffisamment que ce soit physiquement ou mentalement. N’oubliez pas que physiologiquement vous prenez de la masse musculaire durant ce repos et non pas durant l’entraînement. Si vous souhaitez en savoir plus sur le repos, vous pouvez lire cet article.

Souvent cet acharnement vient lorsqu’on est frustré et que l’on n’arrive pas à faire ce que l’on veut. Et c’est parfois contre-productif de trop en faire. En prenant une distance émotionnelle avec la pratique durant quelques jours, on revient plus disposé et on peut débloquer la situation qui était contrariante. 

Il est parfois complexe de trouver la bonne dose de repos qui vous conviendrait. Voici quelques éléments qui vous aideront à comprendre que vous êtes en train de tirer sur la corde

  • vous êtes épuisé
  • vous êtes irritable
  • votre rythme cardiaque au repos augmente au moins trois jours de suite

Et lorsque mon quotidien est perturbé ? 

Avant d’aller plus loin, ce qui serait super c’est que vous nous disiez en commentaire ce qui vous empêche de vous entraîner, pour que l’on puisse vous aider à dépasser ce blocage. 

Manque de temps

José me dit souvent qu’il n’a pas le temps de s’entraîner et pourtant il fait régulièrement des barbecues avec ses amis. Il n’y a aucun problème à prendre du bon temps dans le but de se ressourcer, mais il ne faut pas se donner de fausses excuses. Les journées sont de 24 heures pour tout le monde et il suffit de faire les bons choix pour obtenir les résultats escomptés. 

Voici quelques règles que je m’impose lorsque le temps commence à me manquer : 

  • ne jamais annuler deux séances de suite
  • adapter une séance plutôt que de l’annuler
  • pratiquer 5 minutes est plus utile que ne rien faire du tout

Le plus gros problème des personnes qui souhaitent s’entraîner à la maison est de vouloir en faire trop d’un coup. La régularité est plus importante que l’intensité. 

Vous n’êtes pas forcé de commencer par pratiquer une heure par jour. En commençant petit (5 minutes par jour), vous pourrez facilement augmenter le temps de pratique lorsque cela sera devenu une habitude. Mais si vous commencez avec un objectif élevé, vous risquez d’avoir des difficultés à tenir le rythme et vous aurez une mauvaise image de vous-même si vous diminuez le temps alloué à l’entraînement. Au contraire, en augmentant ce temps, vous aurez une meilleure image de vous-même. 

Manque de motivation

Parfois la motivation peut se réduire, cela peut être difficile débuter une action (comme un entraînement), vous pouvez avoir envie de faire autre chose. 

Marvin devant la télé

Il est alors important d’identifier ce qui vous pose problème. Voici les sources les plus fréquentes de ce problème : 

  • fatigue / surentraînement. Dans ce cas-là il est recommandé de prendre du repos
  • besoin de nouveauté / diversité. Le mieux est alors de varier vos entraînements ou d’aller pratiquer avec de nouvelles personnes (de la même discipline ou même aller vous confronter à d’autres disciplines comme on vous le conseille dans cet article). Si vous avez des difficultés à varier vos entraînements, abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des idées d’entraînements et  de vous abonner aussi à notre chaîne YouTube
  • manque de confiance en vous / impression de ne pas progresser. Ayez des objectifs bien définis mais prenez également le temps de vous évaluer et de vous récompenser comme on vous l’explique dans les deux articles en lien. En effet, cela vous permettra d’avoir une meilleure estime de vous,, mais aussi de vos capacités. 

Problèmes logistiques

Il peut arriver que nous n’ayons pas la place ou le matériel pour nous entraîner. Vous avez peut-être déménagé et votre nouveau logement vous offre moins de possibilités. Ou alors, vous êtes éventuellement en déplacement dans une petite chambre d’hôtel. Il y a de nombreuses causes qui peuvent vous poser des problèmes logistiques.

Cependant, je pense que l’une des règles d’or des Arts Martiaux est l’adaptation à l’environnement. On ne peut pas contraindre notre environnement à s’adapter à nous, comme on ne peut pas attendre de notre adversaire qu’il nous attaque comme on le souhaiterait. Est-ce que si votre partenaire vous frappe au visage plutôt qu’au torse vous allez refuser de réagir ? Ou alors allez-vous faire un blocage au niveau du visage ? Il en va de même en ce qui concerne votre entraînement personnel. 

Si vous ne pouvez pas faire ce qui était prévu, que ce soit pour des raisons d’espace, de matériel ou même de manque de temps, adaptez votre séance. Voyez plutôt cela comme un moyen de progresser en vous entraînant dans des situations différentes.

Voici quelques vidéos pour vous adapter à votre environnement :

Cet article touche à sa fin. Merci à tous ceux qui partagent notre travail, cela est très important pour nous ! 

À très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici