Légendia, de Mojenn (O. Le Gal)

0
109
couverture legendia

Connaissez-vous Légendia ? Il est possible que vous soyez passé à côté de ce recueil de contes sur les Arts Martiaux, surtout de l’Extrême-Orient, et c’est pour cela que l’on tenait à vous le présenter ! 

C’est un recueil écrit par Olivier Le Gal du blog Mojenn. Il tient également une chaîne YouTube où il raconte des contes issues de son imagination. Très gentiment il nous a offert un exemplaire de son ouvrage et puisqu’on l’a particulièrement aimé, on a décidé de vous en faire une petite critique.

Si vous voulez en savoir plus sur le parcours d’Olivier Le Gal, il avait écrit un article à ce sujet dans notre blog.

Légendia, une petite présentation

Qu’est-ce que cela nous raconte ?

Comme je le disais, c’est un recueil de contes qui laissent deviner en filigrane une certaine sagesse. Ces contes se déroulent majoritairement en Extrême-Orient, mais cela ne les empêche pas de faire un tour en Bretagne par exemple. 

Ces contes sont intéressants pour les petits comme les grands. Tout d’abord parce qu’ils nous permettent de rêver, de nous projeter à différentes époques; Même si l’on sait que c’est très souvent éloigné de la vérité il est intéressant de garder notre âme d’enfant. Ensuite cela peut réveiller ou attiser le plaisir de la pratique (beaucoup de personnes ont débuté, intriguées par ce folklore asiatique). 

Il y a aussi un mélange intéressant entre des histoires qui nous racontent des mythes concernant des maîtres historiques et d’autres sur des personnes totalement inconnues. De même, certains contes sont dédiés à l’action, à la façon dont les pratiquants s’affrontaient, et d’autres contes encore sont dédiés à la sagesse.

C’est cet ensemble à la fois varié mais homogène qui donne à ce recueil un goût tout particulier. 

Pratiquant arts martiaux couche soleil

Pourquoi j’ai aimé Légendia

Hormis ce que je vous ai dit plus haut vous voulez dire ? Alors voici une petite liste non exhaustive : 

  • La lecture est facile, sauf pour la police d’écriture qu’il a maintenant changée (elle était très sympathique mais parfois un peu lourde). Le style est léger et rapide, on ne tergiverse pas, on ne s’étale pas sur des pages et des pages et les mots sont soigneusement choisis.
  • Ces contes peuvent plaire à tout le monde (même José). Ils sont clairs, intéressants et courts. Je pense qu’un jeune d’une dizaine d’années pourrait aisément les lire.
  • Les histoires sont efficaces. On comprend rapidement ce que l’auteur à voulu nous dire et on peut en tirer des leçons très rapidement.
  • Le livre est de bonne facture avec une couverture rigide très sympathique. Il pourrait être une excellente idée de cadeau.

Légendia à quoi cela peut servir ?

A ce moment vous êtes vous êtes en train de vous dire “Ok, c’est bien sympa tout ça, mais d’habitude on a quelque chose à retirer des livres que Marvin propose pour notre pratique. À quoi Légendia va bien pouvoir nous servir ?” 

Ne vous inquiétez pas, ça arrive. 

Rêver

Bien entendu, on sait que ces contes sont romancés, parfois ce sont des histoires déformées à plus ou moins hauts degré, et d’autres fois tout est inventé. Mais est-ce le plus important ? 

Personnellement, lorsque je regarde un film avec les supers-héros je n’envisage pas que ce qui se déroule dans la vidéo puisse arriver dans la vie réelle. Par contre, ce que je ressens est réel. Lorsque je lis des livres comme Légendia je rêve, j’entretiens mon âme d’enfant qui me donne envie de toujours me dépasser lorsque je vais m’entraîner. 

Ce n’est pas tout, rêver est un moyen de revoir mes objectifs pour rester focus sur ce que je souhaite atteindre et vérifier qu’ils soient toujours en concordance avec mes valeurs et de cette manière je renforce ma volonté.

La sagesse des contes

Les contes, d’où qu’ils soient, véhiculent une sagesse. Parfois, celle-ci prend la forme d’une morale, parfois elle est simplement sous-entendue. La force de ces contes c’est qu’ils sont à plusieurs niveaux de lectures, un enfant peut y comprendre une morale qui lui correspond, un adolescent une autre et un adulte encore une autre. C’est souvent le cas des fables également.

Lire ce type d’histoires peut vous permettre de saisir les valeurs qui sont importantes pour vous. Savoir ce qui est important pour vous vous permettra de faire des choix lorsque vous en aurez besoin.

chien lit livre

Enseignants, lisez Légendia aux autres

Ces contes sont assez courts pour pouvoir être lus en fin de cours aux enfants par exemple, et parfois aux adultes (personnellement, des adultes m’ayant entendu lire un conte aux enfants m’ont demandé si je pouvais le faire pour eux une fois de temps en temps). Lorsqu’à la fin du cours vous faites un retour au calme avec des exercices de relâchement par exemple, vous pouvez lire un conte.

En plus de transmettre une sagesse et de faire rêver, cela permet aux pratiquants de se questionner et de vouloir obtenir des réponses. Et on sait bien qu’un élève qui se pose des questions est un élève qui va progresser (si ces questions sont pertinentes pour la pratique).

Il suffit de sélectionner la bonne histoire selon le message que vous voulez faire passer. 

Voilà, on espère que cette petite chronique un peu plus légère que d’habitude vous aura plu. N’hésitez pas à la partager sur vos réseaux sociaux préférés si c’est le cas !

À très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici