Rester focus sur ses objectifs est quelque chose de très important que l’on étudie en préparation mentale. Que vous souhaitiez réussir à obtenir un nouveau grade ou à jouer un morceau de musique complexe, vous tenir à votre nouvelle activité ou encore réussir à avoir une promotion c’est quelque chose qui peut vous aider.

Cet article participe au carnaval d’article d’Antoine du blog “Apprendre la musique”. Le principe est assez simple, un blogueur propose un thème, les blogueurs écrivent des articles sur le thème puis un e-book sera fait avec l’ensemble des articles. Pour l’instant si vous souhaitez des renseignements sur ce carnaval cliquez sur ce lien. Le blog d’Antoine porte sur l’apprentissage de la musique. Ayant fait un peu de guitare il y a quelques temps, je le trouve très bien expliqué et il m’a motivé à reprendre, notamment grâce à ces vidéos que vous pouvez trouver ici.

Nous allons donc voir comment faire pour rester focus sur ses objectifs. Nous en avions parlé dans Fudoshin, l’esprit immuable, le fait de réussir à garder votre motivation et persévérer dans une voie vous permet de vous améliorer grandement ! Vous allez voir que ce sont des conseils très simples, mais qui peuvent faire la différence.

 

Quel type d’objectif ?

 

Le but de cette partie est de vous aider à comprendre les  variables principales qui entourent les objectifs. Puis nous verrons comment sélectionner des objectifs qui vous conviennent.

 

La durée de l’objectif, la temporalité de l’objectif

 

 

Calendrier

 

Un objectif peut être de durée différente. Vous pouvez avoir un objectif pour demain et un autre pour dans trois ans. Ce n’est pas du tout la même chose. 

On parle de trois temporalités différentes. Le long terme, le moyen terme et le court terme. Cependant, ces temps sont très relatifs, ils varient selon les objectifs que l’on a et selon ce qu’on veut y faire.

Prenons l’exemple d’un débutant, qui souhaite passer sa ceinture noire en 5 ans (long terme). Pour cela il se dit qu’il doit faire 3 entraînements par semaine (court terme). Et il ajoute qu’il va devoir réussir à mettre un coup de pied au niveau du visage dans 2 ans (moyen terme). D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus sur la souplesse et obtenir gratuitement une méthode pour vous assouplir cliquez sur ce lien.

Par contre si on prend l’exemple de quelqu’un de plus expérimenté qui décide de participer à une compétition dans 3 mois (long terme), qui définit son rythme d’entraînement hebdomadaire (court terme) et son poids à atteindre dans deux mois (moyen terme), les durées sont totalement différentes. 

Il faut apprendre à jongler avec ces différentes temporalités pour réussir à rester focus sur ses objectifs.

 

Le type de l’objectif

 

Il existe deux types majeurs d’objectifs. 

L’objectif de fin, c’est un objectif que l’on souhaite avoir et qui est soit validé soit invalidé. Par exemple, je souhaite obtenir tel diplôme, soit je l’ai soit je ne l’ai pas. 

 

Roi aux échecs

 

L’objectif de moyen est un objectif qui peut être partiellement réalisé et qui permet de mieux arriver à atteindre son objectif de fin. Par exemple, mieux réussir à me déplacer sur les côtés. C’est un objectif qui peut être partiellement réussi, j’y arrive mieux, mais pas à chaque fois. C’est bien un objectif de moyen car il m’aidera lors de ma prochaine compétition. 

Réussir à rester focus sur ses objectifs c’est apprendre à utiliser ces deux types d’objectifs de façon efficace.

 

L’objectif SMART, le bon objectif pour rester focus sur ses objectif ?

 

Smarties
Non José, on a dit smart, pas smarties !

Vous avez peut-être entendu parler de l’objectif SMART, si c’est pas le cas je vous fais un résumé simple, mais pour en savoir plus on en parle dans cet article. 

SMART = spécifique (précis), mesurable, ambitieux, réaliste, temps (qui a une date de fin).

 

Dans l’article que l’on vous a mis, on vous explique pourquoi cela vous permet de rester motivé, même lorsque tout semble aller de travers.

L’objectif SMART a de nombreux avantages, il vous permet d’avoir un objectif qui corresponde vraiment à ce que vous souhaitez. Il vous permet aussi d’évaluer sa réussite ou encore, grâce à se date de fin, il vous permet de garder vos objectifs dans votre ligne de mire. 

Cependant, l’objectif SMART a aussi des inconvénients. Il est très ancré, difficilement ajustable. Mais nous allons voir dans la prochaine partie comment jouer avec ces objectifs pour vous permettre de les atteindre ! 

Quel objectif mettre en place pour rester focus sur ses
objectifs ?

 

La première chose est de ne pas viser un objectif mais des objectifs. Si vous ne vous donnezqu’un seul objectif, vous risquez de le perdre de vue sans vous en rendre compte. De plus, il faut faire en sorte que tous les objectifs soient des objectifs SMART. Si vous n’arrivez pas à faire un objectif SMART nous pouvons faire un article pour vous y aider, il suffit de nous laisser un petit commentaire pour nous le demander. 😉

 

Marches sur une montagne
Définir correctement ses objectifs c’est tailler les marches dans la montagne pour réussir à la gravir.

 

Le premier objectif que vous allez fixer est un objectif à long terme. C’est objectif doit être un objectif de fin. Vous pouvez le coupler à un second objectif à long terme qui serait un objectif de moyen. Par exemple : objectif de fin réussir à jouer ce morceau à cette date, objectif de moyen : savoir faire les accords sans problème.

Il faut également définir des objectifs à moyen terme qui permettent d’atteindre l’objectif à long terme. Ils doivent être des objectifs de moyen mais ils peuvent être couplés à des objectifs de fin. Par exemple, mieux me débrouiller contre les combattants plus grand que moi (objectif de moyen). Réussir à gagner tous mes combats contre les combattants plus grand que moi lors de la prochaine compétition (objectif de fin).

Enfin les objectifs à court terme, entre deux objectifs à moyen terme, qui permettent de mieux les réussir. Ce sont des objectifs de moyen comme me baisser plus vite pour passer sous la garde des plus grands.

Ce que je vous conseille de faire c’est de définir un objectif à long terme, d’y découper trois objectifs à moyen terme, et pour chaque objectif à moyen terme les fragmenter en 3 objectifs à court terme.

C’est une très bonne méthode pour réussir à rester focus sur ses objectifs, car ils sont définis clairement, correspondent tous à un objectif final, mais peuvent nous permettre de constamment voir où nous en sommes.

Cependant on va continuer à vous donner des astuces qui vont vous éviter de sortir de vos objectifs !

 

 

Rester focus sur ses objectifs, quelques actions simples

 

Planifier

 

Avoir un plan est quelque chose d’important. Savoir comment on va faire pour que les choses se déroulent comme on le souhaite est nécessaire.

On a vu comment établir des objectifs qui vous correspondent et qui vous permettent d’avancer. Mais il faut les planifier correctement. Ne vous donnez pas tous vos objectifs à moyen terme qui se terminent à la même date. Je vous conseille d’agir en étalant vos objectifs correctement. 

 

Marche sur des rails
Le tout est d’avancer, la taille des pas n’est pas très importante !

 

Prenons un exemple concret. Vous visez une compétition dans 12 mois. Vous mettez des objectifs à moyen terme aux mois 3, 7 et 11. Ainsi, vous gardez un mois de réajustement.

Ensuite vous étalez vos objectifs à court terme entre deux objectifs à moyen terme. 

Par exemple : votre objectif au mois 3 est de mieux surprendre vos adversaires du poing gauche. Vous allez travailler pendant les 3 premières semaines sur le temps de réaction, pendant les 4 suivantes sur le fait de supprimer les appels, pendant les 4 dernières sur les feintes et il vous reste une semaine pour éventuellement réajuster ou approfondir un point particulier !

Mesurer

 

MettreIl est vraiment important que vous mesuriez votre progression. Même sur les objectifs de moyen. Est-ce que j’arrive mieux à toucher mes cibles ? Est-ce que je joue plus dans le tempo ? 

Pour cela je vous conseille vivement l’enregistrement vidéo qui peut-être très utile et la prise de note. Car il se peut qu’un jour vous soyez efficace, l’autre non. Il faut réussir à faire une moyenne

Il ne faut pas exagérer et mesurer chaque séance, mais il est important d’avoir l’honnêteté de se remettre en question. D’ailleurs nous abordons cette importance dans notre article “Shoshin, l’esprit du débutant”, vous pouvez le lire en cliquant sur ce lien. Surtout que cela va vous permettre d’arriver au prochain point qui est essentiel pour rester focus sur ses objectifs.

 

Réajuster

 

Si vous remarquez que votre objectif à moyen terme est difficilement atteignable pour une raison ou une autre (par exemple une blessure, un manque d’entraînement…) ou qu’il est trop simple, il va falloir ajuster votre pratique. 

 

Poids dans une salle de sport
Ajuster les bons poids pour progresser sans se blesser par exemple…

 

Si l’objectif est trop complexe il va peut-être falloir le décaler dans le temps ou le découper différemment. Par exemple, si je n’arrive pas à faire cet accord, je peux essayer de le faire de façon simplifiée d’abord, tout en gardant un temps de travail en parallèle pour améliorer ce point précis. Ou encore si je remarque que je suis trop lent pour réussir à surprendre mon adversaire, il va peut-être falloir que j’ajoute un temps de travail avec un objectif à court terme sur la vitesse. C’est pour cela qu’il est important de garder un temps de réajustement en fin de cycle.

Au contraire si vous atteignez l’objectif plus rapidement que prévu vous pouvez soit attaquer l’objectif suivant (et du fait que vous avez bien créé un plan vous savez quoi faire), ou ajouter un nouvel objectif de moyen. Par exemple, ajouter une nuance à mon accord ou réussir à changer le rythme au milieu de mon enchaînement de coups.

 

Se donner les moyens

 

Un autre problème que j’observe régulièrement c’est que les personnes se donnent de bons objectifs mais pas les moyens pour réussir à les atteindre. 

Pour réussir à rester focus sur ses objectifs, il faut prendre le temps de les réaliser, sinon notre motivation va chuter. Cela semble étrange ce que je vous dis ? Mais vous seriez étonné du nombre de raisons (souvent valables) que l’on peut trouver pour ne pas réussir à obtenir ses objectifs. On est malade, on a une obligation familiale ou du travail à terminer. C’est pour cela que je vous conseille de lire notre article “Comment rester motivé comme Karaté Kid” qui vous donne quelques astuces pour vous aider à ne pas perdre votre motivation.

Cet article se termine, je tiens à remercier Antoine pour sa proposition de carnaval. Si vous souhaitez aller plus loin, je vous conseille l’article “Dépasser ses limites grâce aux Sports de combat”.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser, et si vous pensez que cet article peut aider des personnes que vous connaissez n’hésitez pas à le partager ! 

 

A très vite !

 

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail : 

hpj.correction.redaction@gmail.com

 

 

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.