Atteindre ses objectifs : comment y arriver ?

0
150
atteindre ses objectifs

Atteindre ses objectifs n’est pas toujours aussi simple qu’on le voudrait. Qui n’a jamais commencé un programme, mais s’est lassé au bout d’un certain temps ? Cela est tout à fait normal, notre motivation peut se fatiguer, s’épuiser et il existe des moyens d’atteindre ses objectifs tout de même.

Nous allons dans cet article vous donner des astuces pour que vous puissiez atteindre le but que vous vous êtes fixé, puis nous verrons quelques éléments qui expliquent pourquoi les objectifs sont importants.

Si ces astuces ne vous suffisent pas, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel en préparation mentale. Si vous souhaitez être suivi par nous, vous pouvez nous contacter par mail (contact@corps-et-esprit-martial.com) ou en commentaire ! 

Les astuces pour atteindre ses objectifs à long terme

Atteindre ses objectifs : le calibrage avant tout

Pour atteindre vos objectifs il faut qu’ils soient adaptés à vos besoins et atteignables. Si vous vous fixez comme but de soulever 200 kilos au développé couché dans 1 mois alors que vous n’êtes pas capable de faire une répétition à 50 kilos, c’est peut-être trop ambitieux, non ? Le problème c’est que ce qui est facilement mesurable pour des poids ne l’est pas en matière d’objectif personnel ou de capacité. 

Je vous invite donc à bien réfléchir sur des objectifs de manière réaliste. Attention, il ne faut pas pour autant se cantonner à un objectif trop simple / facile. Si on reprend l’exemple, soulever 51 kilos ne sera pas stimulant.

Avoir un objectif trop simple ne stimule pas et un objectif trop élevé démotive ou vous fait perdre confiance en vous.

Pour bien calibrer vos objectifs je vous invite à en parler à des personnes que vous savez vraiment bienveillantes envers vous. Attention cependant, il peut arriver que certaines personnes puissent vous dire que vos objectifs sont inatteignables par une sorte de jalousie (souvent inconsciente). 

Il existe plusieurs règles pour bien formuler vos objectifs, et on vous invite à consulter notre article pour y arriver facilement

Les habitudes, encore une fois..

“Jean-Pierre, qui adore enseigner aux enfants, s’attache à faire respecter un code de conduite véhiculant des messages et des habitudes pouvant aider au contrôle de soi dans la vie quotidienne”.

Jean-Pierre Leloup, Biographie de Jean-Pierre Vignau : Construitre sa légende p.49

Nous vous avons déjà parlé de l’importance de la routine pour ne pas épuiser vos ressources en motivation. Mais elles peuvent également être un moyen de la nourrir. 

Lorsque vous êtes habitué à faire une chose, changer cette habitude est toujours compliqué. Que cette habitude soit bonne ou mauvaise, cela sera la même chose. Donc, si vous avez mis en place des routines efficaces et positives, elles renforcent votre motivation et vous aideront à garder le cap et avancer dans la bonne direction pour atteindre vos objectifs.

Une routine que je trouve très efficace est de noter votre entraînement en amont (par exemple le matin au petit déjeuner) et lorsqu’il est effectué vous le rayez. Vous pouvez également faire une croix dans votre agenda lorsque vous avez fait votre entraînement. La règle d’or est de ne jamais manquer deux fois de suite.

Les récompenses : baliser le chemin pour atteindre ses objectifs

Pensez à vous récompenser pour vos réussites. Les récompenses sont un moyen très efficace pour atteindre ses objectifs à long terme. Le risque avec quelque chose qui est trop éloigné dans le temps est que l’on n’a pas l’impression d’avancer vers son objectif. En vous récompensant régulièrement pour des objectifs intermédiaires, vous renforcez votre motivation.

Quels types de récompenses choisir ?

Je vous déconseille d’utiliser la nourriture comme une récompense, cela peut même être contre-productif si votre objectif final est de perdre du poids par exemple.

Vous pouvez plutôt vous autoriser une sortie, un massage ou un achat. Cela peut également être le temps de faire quelque chose que vous aimez et que vous ne faites jamais, comme jouer de la musique, apprendre une nouvelle langue.

Il faut aussi que la récompense soit en accord avec l’effort demandé. Si l’action demande peu de travail, il ne faut pas que la récompense soit énorme, et à l’inverse, quelque chose qui vous demandera beaucoup d’implication peut occasionner une récompense plus conséquente. Ne faites pas comme José qui s’est offert un week-end de vacances parce qu’il s’est entraîné trois fois dans la semaine.. 😜

Je vous invite à prévoir vos récompenses en amont, de façon à ne pas changer de récompense au dernier moment et prendre quelque chose qui vous plaira finalement moins que ce que vous aviez choisi. Ce sont un peu des aires de repos pour vous ressourcez lors de votre périple.

Retrouver sa motivation 

Lorsqu’on perd sa motivation, il est très difficile de la retrouver. Ce n’est pas toujours facile de suivre un objectif, et il peut arriver que vous sentiez votre motivation baisser sans rien pouvoir y faire.

Cependant, il existe des techniques et des astuces pour retrouver sa motivation quand tout va de travers. 

Parmi les sujets que l’on développe dans l’article vous trouverez

  • redéfinir vos objectifs. Même si vos objectifs sont bons, le fait de les redéfinir, de prendre le temps de travailler dessus est un excellent moyen de renforcer votre motivation
  • supprimer certaines mauvaises habitudes comme la procrastination
  • renforcer les bonnes habitudes
  • manger correctement
  • prendre de la distance
  • gérer son sommeil

Une motivation en baisse arrive même aux athlètes de haut niveau ou aux personnes qui vous inspirent. Cela est naturel. Par exemple, le doute peut créer une baisse de motivation mais il sert à remettre en question votre pratique et renforcer votre motivation sur le long terme.

Par contre, c’est possible de retrouver sa motivation, surtout si vous avez déjà été très motivé pour une chose en particulier.

Ouvrir ses horizons

Peut-être que vous habitez à proximité d’un lieu qui est très beau, mais, à force d’y être vous ne vous en rendez plus compte. Ou même, que certains points vous agacent. Mais, en partant quelque temps ailleurs vous retrouvez la beauté de votre paysage. 

Il en va de même dans votre pratique, si vous restez enfermé dans votre discipline sans jamais vous aérer, vous pouvez créer une forme de lassitude. C’est pour cela qu’il est important d’apporter de l’air à votre feu, de parfois nourrir votre pratique ailleurs.

“ [Pour un pratiquant avancé] Je vous invite à faire des stages dans des disciplines totalement différentes, car en vous arrêtant non pas sur les mouvements mais sur les principes, vous pourrez créer des liens et du sens.”

Une de mes pensées dans : “Trois conseils pour améliorer votre pratique, par 15 experts” ebook téléchargeable gratuitement ici

Il n’est pas forcément nécessaire d’aller dans une autre discipline, vous pouvez très bien changer de cadre en vous entraînant avec d’autres partenaires ou en extérieur. Vous pouvez aussi allez vous entraîner auprès d’un autre enseignant, ce qui vous permet d’avoir des explications différentes sur un même sujet.

Bien entendu il n’est pas évident de choisir son stage d’Arts Martiaux mais n’hésitez pas à dialoguer avec les pratiquants autour de vous ou a consulter les articles sur les retours d’expérience.

Atteindre ses objectifs : savoir les affirmer !

Parler de vos objectifs autour de vous est un très bon moyen de rester motivé. Le fait d’être engagé auprès de personnes de confiance qui comptent pour vous sera un vrai tremplin pour progresser.

En plus de vous sentir “obligé” de faire ce que vous vous êtes engagé à faire pour un principe de cohérence, vous ne voudrez pas baisser dans l’estime de ces personnes. À cela s’ajoute le fait que ces proches peuvent également vous encourager et vous soutenir.

Vous pouvez aussi affirmer vos objectifs haut et fort devant plusieurs personnes, ce qui vous motivera à continuer lorsque vous aurez envie de baisser les bras. 

Vous pouvez remarquer que cela est un leitmotiv des héros de mangas shonen qui vont chercher à se dépasser. Naruto deviendra le Hokage, Luffy le roi des pirates, Songoku le plus grand combattant, etc.,.. Vous aussi vous pouvez faire comme vos personnages préférés et atteindre vos objectifs

Préparer des niveaux de variation

Une chose qui peut vraiment démotiver c’est de devoir faire une séance qui est mal calibrée. Seulement, lorsque vous faites votre programme il n’y a pas forcément de variante.

Que faire si vous avez beaucoup trop d’énergie et que votre séance vous semble insuffisante ? Ou, au contraire, si votre séance est trop rude ?

Au mieux, vous risquez d’ajouter ou d’enlever de l’intensité aléatoirement, au pire, vous allez baisser les bras devant cet effort supplémentaire.

Pour éviter cela je vous invite à prévoir sur chaque séance des façons de simplifier ou complexifier la tâche.

Vous pouvez jouer sur :

  • le nombre de cycles
  • le nombre de séries
  • le nombre de répétitions
  • le  temps de repos
  • les poids
  • les exercices

Attention cependant, il arrive régulièrement que certaines personnes veuillent passer au niveau supérieur avant de maîtriser le premier niveau et se blessent bêtement. De manière générale, si vous avez un doute, il vaut mieux éviter de passer à l’étape suivante. Une séance ou deux de confirmation ne vous feront pas perdre beaucoup de temps et peuvent vous éviter d’en perdre à la suite d’ une blessure. D’ailleurs les blessures sont un excellent moyen de perdre sa motivation.

Pourquoi se fixer des objectifs à atteindre ?

Il peut être intéressant de se demander pourquoi se fixer des objectifs à atteindre plutôt que de pratiquer simplement pour le plaisir, le fameux Mushotoku japonais.

La motivation à besoin d’objectifs

Les objectifs ne sont pas obligatoirement des objectifs de fin, c’est-à-dire qui seraient soit validés, soit invalidés. Vous pouvez très bien vous fixer des objectifs de moyen, qui peuvent être partiellement validés. Par exemple “être plus rapide” “réagir plus vite”, “développer plus de puissance”. 

Les objectifs permettent de rester motivé, de constater ses progrès. Il ne s’agit pas d’être en compétition avec les autres mais avec vous-même, de savoir comment vous allez faire pour mieux pratiquer. 

Je ne connais personne qui n’est pas content de se sentir progresser dans une discipline à laquelle il s’entraîne, même si son but n’est pas le haut niveau ou le défi avec les autres. Il est plutôt question de l’acquisition de nouvelles compétences.

Ainsi, un pratiquant de Boxe pourra être heureux de se sentir plus fluide même s’il ne cherche pas à faire de combat. Le fait de s’améliorer est totalement indépendant de la volonté de participer à une compétition.

D’ailleurs, une étude corrobore tout à fait ce que je vous dis ici. Il semble que les sportifs qui se fixent des objectifs de moyen arrivent mieux à persévérer dans la difficulté et à pratiquer plus longtemps que ceux qui ont uniquement des objectifs de fin. METTRE REFERENCE PSYCHOLOGIE DU SPORT CHAPITRE 9

Dans cette optique, il est intéressant de définir des objectifs auxquels vous souhaitez arriver, vous aurez plus de chance de les atteindre.

Nourrir une meilleure image de soi

Lorsqu’on se fixe un objectif et qu’on l’atteint, on se sent progresser et cela est très valorisant. D’abord parce que l’on a progressé, que l’on a franchi un palier, donc que notre travail a payé. Mais aussi parce que atteindre ses objectifs c’est réussir à arriver là où on l’a décidé grâce à notre organisation.

Le fait de renforcer une bonne image de vous est l’un des meilleurs moyens de rester motivé. Si vous vous sentez capable de réussir vous avez beaucoup plus de chance de continuer vos efforts. 

Pour que cela fonctionne, il faut donc que vos critères d’évaluation de l’objectif soient bien clairs, ce qui n’est pas toujours évident. 

Comment allez-vous évaluer le fait d’être “plus rapide” par exemple ? 

Il existe plusieurs solutions, et je pense que le plus efficace est de les utiliser ensemble.

  • Solution 1 : demander à vos partenaires d’entraînement réguliers s’ils sentent une évolution
  • Solution 2 : demander l’avis de votre enseignant
  • Solution 3 : filmez-vous tout au long de votre période d’entraînement
  • Solution 4 : notez vos sensations et votre avis sur leur évolution tout au long de la pratique

Si vous utilisez ces 4 techniques et que les 4 pensent que vous avez progressé, c’est très certainement le cas, vous pouvez être fier de vous !

Mieux se positionner dans sa pratique

atteindre ses objectifs arts martiaux

Il n’est pas toujours évident de savoir comment se positionner face à sa pratique. Est-ce que je pratique dans tel but ? Comment ma vision de la discipline ou de ma progression est-elle ? 

Le fait de se fixer des objectifs est un moyen de réfléchir à sa pratique non pas en tant que personne extérieure n’ayant pas de pouvoir d’action sur elle, mais en tant qu’acteur pouvant jouer un rôle important.

Cela vous permet de reprendre la main sur votre progression et vous oblige à vous investir dans celle-ci. Vous ne pouvez plus vous appuyer sur votre sensei, mais devenez responsable de ce qui va advenir. 

Cependant trouver sa position demande du recul et donc de l’expérience ce qui n’est pas à la portée des débutants. Mais je pense qu’à partir d’un certain niveau, il est important de réfléchir sur cela pour continuer à progresser en adéquation avec vos valeurs.

Cet article touche à sa fin. Comme d’habitude, s’il vous a plu partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

À très vite

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

Photo de Mitsuo Onozaki

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici