Un stage à objectifs specifiques pourquoi se laisser tenter ?

0
129
stages objectif specifique

Les stages à objectifs spécifiques ont un gros avantage, on sait pourquoi on y va et on retrouve des personnes qui y vont pour les mêmes raisons ! 

Des exemples de stage à objectifs spécifiques

Bien entendu, on sait bien que tout n’est pas aussi tranché et qu’il serait absurde de se dire : “dans ce stage ce n’est que préparation de grade et dans celui-ci dépassement de soi”. Nous souhaitons simplement expliquer les buts spécifiques premiers de certains stages.

Stage préparation à un passage grade ou d’un événement

“Quand nous arrivon au stage préparatoire de l’équipe de France à Montpellier, nous sommes sur une autre planète et nous “pétons la forme” : nous arrivons frais, reposés, pas du tout dans le stress du championnat du monde ; nous nous sommes entraînés dans la nature, dans une belle dynamique, en relativisant l’échéance.”

Karate et petits satoris, Jacques Tapol (champion du monde Karaté), p.140

C’est une des formes de stage les plus connues. Les personnes souhaitant obtenir un grade se préparent dans un événement qui regroupe tous ceux qui souhaitent la même chose.

Le gros avantage de ce programme est que les groupes sont répartis par niveaux, il ne devrait donc pas y avoir de grosses différences dans le niveau des pratiquants d’un groupe donné. De plus, tout le monde est supposé connaître le socle commun et le stage est organisé pour le perfectionner. Vous pourrez donc aller plus vite à l’essentiel.

L’une des forces de ce stage est que vous allez certainement entendre des remarques proches de celles faites par votre enseignant, mais peut-être qu’elles vous toucheront différemment. Vous pourrez également entendre des conseils différents, chaque enseignant ayant sa propre vision. Cela est tout à fait normal.

stage objectif specifique depacement de soi

Lorsque je préparais mon shodan (premier dan, ou encore ceinture noire), mon sensei Dédé me disait souvent “Ne te penche pas en avant, ne regarde pas par terre il n’y a pas d’argent j’ai tout ramassé”. Mais, si je l’écoutais, je ne l’entendais pas. À un mois du passage de grade je participe à un stage de préparation et on me dit “Te penche pas en avant, serre les fesses”, je ne sais pas pourquoi cela m’a plus touché , mais je me suis senti obligé de corriger ma position.

Un autre point fort de ces stages c’est que vous allez pouvoir pratiquer avec d’autres partenaires, ce qui pourra vous aider à mieux ressentir vos mouvements. Par exemple, si vous vous préparez à une compétition, le fait de vous entraîner toujours avec le même partenaire peut créer des défauts chez vous. Si votre partenaire n’est pas bon pour faire des balayages vous oublierez complètement la possibilité d’en faire ou d’en être victime. Or, il y a des clubs où il existe des “spéciaux”. En pratiquant avec des personnes venant de différents endroits, vous vous habituez à plusieurs styles de combat.

Stage dépassement de soi

Il y a des stages qui vous permettent de vous dépasser. Par exemple, les stages qui vous mettent en situation au travers des parcours stress sont un très bon moyen d’apprendre à gérer ses émotions.

Une forme de stage que l’on apprécie vraiment est le stage de 24h. Si vous suivez nos recommandations vous verrez qu’il n’est pas insurmontable, mais qu’il vous permet de vous sentir fier de vous ! 

Il existe également des stages qui vous permettent de vous plonger en profondeur dans vos pensées et d’apprendre à mieux vous connaître. Par exemple Jacques Tapol, dans son livre Karaté et petits satoris explique qu’il est parti avec Thierry Masci faire du canyoning pour se dépasser. Ce type de stage est un excellent moyen de réfléchir sur vous et votre pratique et d’apprendre où sont vos limites (et éventuellement les dépasser).


Par contre, ce type de stage nécessite d’avoir un enseignant capable d’obtenir votre confiance. Si vous avez des doutes sur celui qui dirige le stage vous n’arriverez pas à tirer le maximum de profit du stage.

Stage vacances

“Suivez une ligne faite de confiance à votre enseignant, approfondissez ce que vous faites, éventuellement sous forme de stages le week-end ou l’été, sans boulimie, avec opiniâtreté.”

Pierre Portocarrero, expert en Karaté  “Trois conseils pour améliorer votre pratique, par 15 experts” ebook téléchargeable gratuitement ici

Ces stages sont souvent vus de façon négative, comme s’ils n’allaient rien apporter au pratiquant. Pourtant, je trouve qu’ils ont de nombreux avantages.

Tout d’abord, du point de vue émotionnel, ces stages sont très intéressants. Ils vous permettent de créer des souvenirs très forts en vous sortant de votre quotidien et en vous faisant vous déplacer en groupe. Cela créera également des liens solides entre les participants.

stages à objectifs spécifiques

Ensuite, ils peuvent remettre du plaisir dans la pratique, lorsque la lassitude s’installe. Aznavour chantait “Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil” mais on pourrait dire que c’est également le cas d’un entraînement difficile. 

Enfin, ils sont très utiles pour apprendre à lier pratique et quotidien. Souvent, lorsqu’on débute on sépare la pratique de notre discipline du reste. Ce type de stage permet de lier le tout, car les pratiquants pensent souvent martial. Et si certains en font trop, petit à petit chacun trouve le juste milieu.

Si cet article vous motive à partir en stage mais que vous ne savez pas avec qui y aller n’hésitez pas à le partager à tous vos amis pour trouver des personnes motivées !

Ce qu’on retire des stages à objectifs spécifiques

Pourquoi choisir un de ces stages ? Qu’est-ce que cela va vous apporter ?

Confiance en soi et Shoshin

Ces stages permettent de se surpasser. Vous savez pour vous y aller, vous avez un objectif précis et vous allez faire un maximum pour y arriver.

Contrairement à un stage sans objectif, auquel vous allez pour découvrir ou progresser globalement, le fait de vouloir atteindre le but que vous vous êtes fixé (et y arriver) va vous permettre d’affirmer votre confiance en vous-même. Vous aurez réussi quelque chose d’éprouvant, pour vous améliorer et vous pourrez être content de l’avoir fait ! 

À propos de Saotome sensei : “La première fois que je l’ai vu, je me suis dit “il piétine”. Je jugeais avec ce que j’avais l’habitude de voir. Tout ce qui était différent n’était pas bon à mes yeux, et ce qui était très très différent, je ne le voyais même pas ! “

Christian Tissier – Aïkido – Yashima tome 5
photo stage 24h Mushin Ryu
photo prise à la fin d’un stage de 24h avec ceux qui ont survécus. Le grand maître a su faire régner l’ordre !

Et paradoxalement ces stages vont vous permettre également de garder votre esprit du débutant, le Shoshin. L’effet Dunning Kruger explique que plus on en sait sur quelque chose, plus on se rend compte de ce qu’il nous reste à apprendre dessus (jusqu’à un certain niveau). En allant dans ces stages vous approfondissez votre connaissance et vous renforcez donc votre capacité à garder l’esprit du débutant.

Ce qui nous amène sur le prochain point, la motivation.

La passion ravivée

Ces stages à objectif spécifique cherchent d’approfondir un point particulier de votre pratique, ce qui vous permet d’entrer plus en profondeur dans celle-ci. Cela peut vous motiver à en apprendre encore plus, à vous plonger encore plus loin dans les abysses de cette immense connaissance.

Et, comme nous l’expliquions, l’effet Dunning Kruger va aussi faire en sorte que vous preniez conscience de tout ce que vous ne savez pas. Vous serez alors plus motivé pour travailler et approfondir ces points précis ! Cela peut également vous permettre de retrouver votre motivation.

Vous trouverez peut-être de nouveaux challenges, comme réussir les prochaines 24h mais en étant plus constant dans votre niveau d’énergie, ou réussir à mieux profiter des vacances tout en pratiquant correctement lors des entraînements (contrairement à José qui dort sur la plage au lieu de s’entraîner) ! 😜

Quel type de stage vous tente ? Dites-le nous en commentaire, on se retrouvera peut-être lors d’entre eux ! 

À très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici