Le stage de 24 heures est une épreuve qui existe depuis longtemps. Elle comporte de nombreux intérêts que l’on va vous présenter ! Dans la dernière partie on vous propose un stage de 24 heures, n’hésitez pas à vous inscrire ! 

On vous a déjà beaucoup parlé de l’intérêt de faire des stages, on y a même consacré un article pour résumer des stages comme ici avec celui de Kunimasa-sensei sur la coupe au katana. Mais le stage de 24 heures est quelque chose de spécial, très spécial…

 

 

Un stage de 24 heures, pourquoi le faire ?

 

Sortir de sa zone de confort 

 

Sortir de sa zone de confort est quelque chose de primordial dans la pratique des Arts Martiaux, surtout ceux qui ont vocation à travailler la self-défense. Apprendre à gérer le stress et la fatigue est au cœur de ces disciplines.

 

Femme qui boit un café confortablement

 

Le stage de 24 heures est une épreuve qui permet de sortir de sa zone de confort. Cela commence par la fatigue qui va s’accumuler, ne serait-ce que par le fait de rester éveillé. Mais vous allez encore plus loin en pratiquant une activité physique durant cette journée. 

C’est un excellent moyen d’apprendre à gérer le stress, car vous vous sentez plus lent et moins réactif face à vos partenaires.

À chaque fois que nous faisons un stage 24 heures les nouveaux pratiquants sont stressés “Est-ce que ce n’est pas trop ? Est-ce que j’en suis capable ?”. C’est bien la preuve qu’ils se préparent à sortir de leur quotidien avec un stage qui va changer les limites qu’ils s’imposent.

Si vous cherchez un moyen de sortir de votre zone de confort n’hésitez pas à consulter cet article

 

Renforcer son mental

 

Le fait de sortir de sa zone de confort nous permet de renforcer notre mental. Si on fait une chose dont on se croyait incapable, on gagne en assurance. 

Il arrive que lorsqu’une personne passe une épreuve qui paraît complexe, elle change et apprenne à s’affirmer. C’est souvent le cas avec les personnes qui font des sauts en parachute par exemple. Bien entendu, cela ne fonctionne pas avec tout le monde, mais il arrive régulièrement que ceux qui ont passé l’épreuve du stage 24 heures changent un peu.

Je me souviens en particulier d’un élève assez jeune (15 ans à l’époque) qui avait assisté à un stage de 24 heures. Avant ce stage il demandait beaucoup d’attention, il avait besoin d’être rassuré. Après cela non seulement il avait plus confiance en lui et était plus autonome, mais en plus il a réussi à aller vers les autres pour les aider.

Le stage 24 heures est un vrai moyen de développer son mental.

 

Avoir le temps d’apprendre et d’enregistrer

 

Souvent durant les cours classiques, on ne peut pas entrer dans certains détails même si les élèves nous le demandent. On est alors obligé de revenir sur ces détails lors d’une séance ultérieure. L’avantage du stage 24 heures est que l’on a le temps de faire un détour pédagogique pour faire comprendre un mouvement ou donner une explication un peu plus longue. 

De surcroît, on a beaucoup plus de temps de répéter les mouvements, ce qui est la base pour intégrer un geste.

 

Dépasser ses limites, apprendre à travailler différemment

 

Parcours du combattantOn l’a déjà dit le stage 24 heures est un excellent moyen de sortir de sa zone de confort. Mais c’est aussi une expérience pour dépasser ses limites. Quelle différence entre dépasser ses limites et sortir de sa zone de confort ? Sortir de sa zone de confort c’est se mettre dans des conditions où il y a une incertitude sur notre capacité à réussir ce stage. Dépasser ses limites, c’est arriver à un moment où l’on se dit “je n’en peux plus” et le faire quand même.

Dans tous les stages 24 heures que j’ai faits jusqu’à aujourd’hui (8 au moment où j’écris cet article), il y a toujours un moment où je pense être arrivé au bout du rouleau. Et cela vous arrivera également ! Mais vous arriverez à vous dépasser, soit grâce à votre enseignant, soit grâce à vos partenaires ! 

 

Une autre façon de pratiquer

 

Ce que l’on en retire est quelque chose d’important dans les Arts Martiaux : une autre façon de bouger. Lorsque vous serez fatigués vous allez devoir travailler beaucoup plus en souplesse, vos mouvements vont devoir être relâchés

 

Léopards qui chassent
Les fauves savent rester souples lors de la chasse.

 

Ce qui est important c’est que vous allez importer ce relâchement dans la suite de votre pratique ! Vous perdrez moins votre souffle parce que vous contracterez moins vos muscles pour rien (ils consommeront moins d’oxygènes) et vous serez plus rapide. Mais on consacrera un article complet au relâchement prochainement.

Maxime Vielfaure, un compétiteur de judo que l’on accompagne, m’a dit lors de sa préparation mentale : “Depuis que je suis relâché je peux faire plusieurs combats d’affilé là où avant je tenais 1 minute”. Si vous souhaitez en savoir plus sur lui, on vous met son interview complète ici.

Je pense que ce que l’on apprend dans un stage 24 heures équivaut à beaucoup plus que 24 heures de travail.

 

L’insolite

 

Lors d’un stage 24 heures vous pourrez aussi travailler des situations plus insolites, ce que vous n’avez pas forcément la possibilité de faire en cours. Par exemple travailler au clair de lune sans lumière ou seulement avec les lumières des sorties de secours.

J’adore travailler les agressions de nuit, on réunit tous les élèves dans le dojo, et un seul est l’agresseur. Personne ne sait qui c’est, les autres marchent et il va attaquer de manière aléatoire. C’est un très bon moyen de mettre en oeuvre la situation de stress. Mais il y en a de nombreux autres.

C’est en partie pour ce type d’activité que je pense que le stage 24 heures est indispensable pour le côté self-défense.

 

Comment se préparer à un stage 24 heures ?

 

Vous êtes motivé pour faire un stage de 24 heures ? Il faut maintenant vous préparer pour y participer.

 

Gérer sa nourriture

 

Le premier point, et certainement le plus important, c’est gérer sa nourriture. Si vous avez lu notre article “Ma pire erreur lors d’une épreuve d’endurance” vous savez certainement que je m’étais mal préparé à mon premier stage de 24 heures et que je l’ai payé cher. 

 

Légumes sur un échéquier

 

Qu’est-ce que je vous conseille d’emporter pour manger lors d’un stage de 24 heures ? La règle la plus importante : n’amenez que des choses qui vous font envie ! Si cela ne vous fait pas envie, vous ne le mangerez pas. 

Ensuite, essayez d’avoir du salé et du sucré pour palier à tous vos besoins. Prenez des choses qui sont relativement denses, pour ne pas avoir à en manger beaucoup. Je conseille souvent les fruits secs, de la charcuterie (en petite quantité) ou de la viande séchée. Un peu de féculents (riz, pain, etc..). Je vois souvent des personnes avec des bonbons ce qui n’est pas une mauvaise idée ! 

Attention cependant, ne faites pas comme José et ne pensez pas que c’est un pique-nique agréable. Laissez le vin rouge et la terrine de campagne à la maison pour cette fois !

Pour ce qui est de la boisson, je vous conseille de l’eau. Vous pouvez éventuellement ajoutez un peu de citron dedans, l’effet désaltérant sera accru. Si vous en ressentez le besoin vous pouvez prendre une boisson isotonique. Pour un stage de cette durée, je conseille au moins 4 litres d’eau, il vaut mieux en avoir de trop que pas assez. Je déconseille les jus de fruits qui risquent de vous donner plus soif qu’autre chose et de vous faire trop boire.

Vous pouvez également amener du café ou du thé, mais n’en buvez qu’en petite quantité ! Les tisanes sont aussi une bonne idée ! En règle générale il y a toujours une bouilloire dans ces stages. 😉

 

La gestion du sommeil

 

Chat qui dortLa deuxième chose qu’il est important de gérer c’est son sommeil. Ne vous couchez pas trop tard la veille, et les jours qui précèdent. 

Cela peut sembler anodin, mais beaucoup de personnes font l’erreur de se coucher tôt seulement la veille. Il est important d’avoir un bon rythme de sommeil au moins une semaine à l’avance pour bien gérer la nuit blanche qui s’annonce.

De même, prévoyez de quoi dormir sur place, ou sans avoir besoin de prendre votre véhicule. Même si votre stage se termine dans l’après-midi, par exemple à 14h, prévoyez une nuit de sommeil, car vous n’arriverez pas forcément à dormir immédiatement. 

Si vous ne pouvez pas dormir sur place prévoyez qu’une personne vienne vous chercher, employez les transports en commun ou appelez un professionnel pour qu’il vous véhicule. La sécurité avant tout, les amis !

 

De quoi se reposer au cas où

 

Il arrive que malgré une préparation excellente vous tombiez de fatigue. Il est alors nécessaire d’avoir prévu de quoi se reposer. Un duvet, un coussin et un tapis de sol pour prendre un peu repos.

Ceux qui ont lu cet article savent pourquoi le repos est si important. Si vous souhaitez avoir des conseils pour bien récupérer n’hésitez pas à le consulter !

Il vaut mieux dormir un peu que de finir blessé

 

La trousse de toilette

 

 

Homme sous un cascade

 

Cela peut vous sembler étrange, mais beaucoup de personnes oublient la trousse de toilette ou la serviette. Pourtant la douche est peut-être la meilleure chose pour ce qui est de récupérer dans ces conditions. Essayer de penser à cet élément qui est assez important ! 

 

On vous propose un stage de 24 heures

 

Je sens que vous êtes chaud pour faire un stage de 24 heures, mais vous ne savez pas où en trouver. Cela tombe bien car nous faisons notre premier 24 heures depuis que nous avons déménagé en région parisienne, et n’importe qui (qui est majeur) peut y participer. Il aura lieu le samedi 09 novembre 2019. Toutes les infos sont en dessous !

Attention, le dojo n’étant pas très grand inscrivez-vous dès que vous le pouvez

 

Repas et repos après le stage

 

Nous vous proposons un repas après le stage. Nous sommes en train de faire faire des devis pour l’instant, et nous attendons l’avis des personnes inscrites, mais les restaurants que nous avons contactés fournissent un service de qualité. 

Ce repas est devenu traditionnel après chaque 24 heures que nous organisons. C’est un excellent moyen de passer un moment convivial, mais aussi de continuer à partager et échanger. 

Nous vous proposons également de dormir sur place jusqu’au lundi matin. Cependant, pensez à apporter votre propre nécessaire pour dormir. Vous pourrez dormir à même les tatamis.

 

Les objectifs du stage 24 heures

 

Ce stage 24 heures est ouvert à tous, que vous soyez pratiquant (peu importe votre discipline) ou juste passionné. Nous allons beaucoup travailler sur les différentes façons de se préparer physiquement et mentalement aux Arts Martiaux et aux Sports de Combat

Il convient autant aux personnes souhaitant s’entraîner seules qu’aux entraîneurs en quête de nouvelles idées.

Cible avec des flèchesBien entendu, si l’on ne faisait que de la préparation physique pendant 24 heures personne ne tiendrait le coup, c’est pour cela qu’il y aura une grande partie technique et mise en application. Cependant, le but n’est pas de vous faire pratiquer quelque chose qui ne vous convient pas. 

Par exemple, je ne demanderais pas à un boxeur qui vient faire ce stage de 24 heures de donner tous ses coups de poing comme un karateka. Je peux le lui demander pour un exercice particulier, mais après cela il travaillera pour améliorer lui-même son style.

Il est cependant important de comprendre que je ne suis pas à même de donner des conseils techniques spécifiques à chaque discipline. Bien entendu, je peux donner certains conseils à un boxeur thaï par exemple, mais cela restera global. Par contre, je peux lui donner des exercices pour améliorer la vitesse de son mouvement. 

Enfin, étant puisque je suis international de ju-jutsu Mushinryu, nous étudierons tout de même quelques techniques de ce registre, mais, encore une fois, j’adapterais aux besoins de chacun. Par exemple, si nous travaillons sur une menace avec une réponse en percussion, je montrerai aux lutteurs comme adapter leurs techniques.

 

Contenus prévus 

 

 

Artistes martiaux sous le clair de lune

 

Avant toute chose, un document récapitulatif non exhaustif vous sera distribué à la fin du stage.  Cependant, ce document ne saurait tout contenir, et cela pour deux raisons. Je vous conseille tout de même d’apporter de quoi noter.

La première est que je peux faire évoluer les exercices selon la forme physique que vous aurez ce jour-là ou selon vos besoins spécifiques. Par exemple, s’il y a beaucoup plus de sports de percussions, je mettrais peut-être plus l’accent sur les exercices pour ce type de sport.

La deuxième est que je vais tout faire pour répondre à vos demandes, ce qui fera évoluer le contenu de ce stage de 24 heures.

Voici une vue d’ensemble assez large de ce qui est actuellement prévu. Dans chaque partie nous verrons la préparation mentale, la préparation physique et la préparation technique.

 

12h00 – 16h00 : Facile, c’est le début vous êtes frais. Travail autour des projections (nage waza). On étudiera notamment des exercices pour améliorer l’équilibre, la préhension, la puissance des projections de hanche et de jambe, le déséquilibre des partenaires et pour mieux maintenir la pression sur le partenaire.

 

16h30 – 20h30 : Ça tiraille un peu, on va peut-être commencer à assouplir notre pratique, mais ça devrait le faire ! Travail autour des contrôles (kansetsu waza). On verra comment améliorer votre vitesse de réaction, accélérer vos déplacements, mieux utiliser la force globale du corps (chaînes musculaires) et ne plus en être en retard sur vos chutes.

 

21h00 – 01h00 : C’est une partie qui commence à être plus difficile mentalement, vous venez de passer la moitié, courage ! Pour fêter ça, vous travaillerez sur les frappes. Vous verrez comment être plus explosifs, plus puissant, plus précis, avoir de meilleures esquives, un meilleur temps de réaction.

 

01h30 – 05h30 : vous êtes dans la partie la plus difficile, votre corps vous demande du sommeil. C’est le moment de travailler les réflexes de survie. Il y aura des jeux de rôle mais aussi une préparation mentale pour vous permettre mieux gérer le stress en situation d’agression. On verra quelques exercices pour vous entraîner à agir dans n’importe quelle situation (dans le noir, avec la fatigue, sous l’emprise du stress ou même de l’alcool) !

 

06h00 – 10h00 : Normalement votre corps devrait se réveiller. On va en profiter pour faire un travail au sol. On va travailler des exercices pour gagner en mobilité, mais aussi en puissance ! Nous travaillerons également sur l’équilibre et le déséquilibre au sol. Si vous le souhaitez, nous pouvons aussi voir comment améliorer votre travail aux armes, notamment le jo ou le bokken. 

 

10h30 – 12h00 : c’est la fin, vous avez bien mérité quelques étirements, un retour au calme par des auto – massages et de la méditation ! Bravo à vous ! 

 

Informations pratiques

 

Le stage à lieu au dojo de Grisy-Suisnes (77166).

Pour participer il vous suffit d’être majeur et de fournir un certificat médical autorisant la pratique du ju-jutsu mushinryu.

Ce stage a un coût de 90€ qui comprend : 

  • votre assurance personnelle (37 euros)
  • le repas du dimanche midi (environ 15 euros)
  • le matériel utilisé et/ou acheté pour l’occasion (environ 30 euros)
  • Le reste(environ 8 euros) sera utilisé dans l’association sportive pour améliorer les conditions de pratique des élèves et organiser de futurs stages

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au Vendredi 1 novembre à 23h59.

Pour vous inscrire il faut : 

  • nous envoyer un mail à contact@corps-et-esprit-martial.com avec votre nom, votre prénom, nous dire si vous pratiquez une discipline et votre numéro de téléphone.
  • Ensuite nous vous enverrons les documents à nous retourner avant le mercredi 30 octobre à 23h59 (cachet de la poste faisant foi).
  • À la réception des documents vous recevrez un mail attestant votre inscription.

Toute inscription ne sera remboursée qu’en cas de force majeure.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser en dessous de cet article, nous serons ravis de vous répondre.

N’hésitez pas à faire tourner les informations pour que personne ne loupe ce stage ! 

Si cet article vous a plu peut-être que celui-ci peut vous intéresser : “L’erreur une marque positive de votre progression“, on y parle aussi d’une autre façon d’apprendre, et surtout d’appréhender sa progression.

À très vite ! 

 

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :

hpj.correction.redaction@gmail.com

 

 

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    84
    Partages
  • 84
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.