Les déplacements quadrupédiques, il y a d’un côté ceux qui en sont complètement fans, et de l’autre ceux qui trouvent que cela est risqué pour nos articulations. 

Ici nous ne parlerons pas des dangers en cas de mauvaise utilisation, car c’est comme toute pratique sportive : si vous faites n’importe quoi vous risquez de vous blesser. Mais si vous faites des déplacements quadrupédiques corrects et avec une intensité qui vous convient cela a de nombreux avantages. Nous en avons retiré huit qui nous semblent être les principaux.

 

1. Le côté ludique

 

Il n’y a qu’à voir le nombre d’enfants qui s’amusent à se déplacer à quatre pattes. Les déplacements quadrupédiques sont au coeur de bien des jeux des cours de récréation.

Le fait que cela soit ludique permet de créer de nombreuses activités, mais aussi de moins avoir l’impression de travailler. De cette façon vous avez une chance de travailler plus et plus longtemps. 

 

Chiens qui font la fête

 

Pour pousser le côté ludique, on donne aux différents déplacements quadrupédiques des noms d’animaux. La marche de l’ours ou de l’araignée. Et, même s’il s’agit d’un jeu, votre corps va en sortir renforcé. Non José, le costume de lapin n’est pas nécessaire ! 

C’est une activité que vous pouvez faire à plusieurs. D’ailleurs le travail en groupe est une des astuces que l’on vous donne pour retrouver votre motivation. Si vous voulez en savoir plus, cliquez sur ce lien pour lire l’article.

 

2. Les déplacements quadrupédiques sont très adaptables

 

Il existe énormément de déplacements quadrupédiques différents. On peut se déplacer sur la plante de pieds, sur la pointe, sur les genoux. Ou encore sur les coudes, les mains, les doigts… 

On peut également faire varier les rythmes. D’abord les membres inférieurs puis les membres supérieurs. Ou d’abord les membres droits puis les gauches… 

Toutes ces possibilités nous donnent la capacité de nous adapter aux besoins que l’on a.

Si vous avez mal au poignet et que vous ne pouvez pas faire de pompes, vous pourrez peut-être vous déplacer sur les genoux et les coudes. De cette façon vous pouvez tout de même renforcer la partie supérieure de votre corps en évitant de forcer sur vos poignets !

J’en profite pour faire un rappel : il est important de travailler vos déplacements quadrupédiques sur une surface adaptée. Si elle est trop molle, vous risquez de vous tordre un membre. Si elle est trop dure, vous pouvez vous blesser en posant vos genoux au sol. Faites en sorte qu’elle soit toujours dégagée. Ne le faites pas dans l’herbe par exemple, car vous pourriez glisser sur un bout de bois caché. 

 

3. La proprioception dans les déplacements quadrupédiques

 

La proprioception c’est le ressenti que l’on a des mouvements internes du corps. C’est par exemple ce qui nous permet de retrouver l’équilibre lorsqu’on glisse. 

C’est aussi ce qu’il faut le plus travailler après une entorse. Et c’est un peu ce qui m’a donné l’idée de cet article.

 

Chien qui joue à la balle

 

Étant parti en vacances alors que j’avais mon entorse, il m’était impossible de faire du plateau instable pour travailler ma proprioception. Il a fallu que je trouve d’autres idées.

Les déplacements quadrupédiques lents sont une excellente solution. Ma cheville doit réussir à garder l’axe, et si je sens que je flanche, il me suffit de me mettre à plat ventre et je ne me fais pas mal ! C’est vraiment top ! 

J’insiste, le travail doit être fait lentement, pour avoir le temps de sentir les déséquilibres. 

De plus, ce type de travail me permet de travailler dans toutes les directions, j’adore !

 

4. Comment doper vos sensations kinesthésiques grâce aux déplacements quadrupédiques

 

Ceux qui ont lu notre article sur les sensations kinesthésiques le savent, la quadrupédie est un excellent moyen d’améliorer ses sensations. 

Étant donné que vous ne voyez pas vos pieds, vous devez savoir où ils se posent. Vous pouvez placer des cibles (des cerceaux par exemple, ou des ceintures au sol), à atteindre tout en marchant.

C’est un excellent moyen de réussir à bien prendre conscience de votre corps. Cela va vous permettre de devenir beaucoup plus rapide et beaucoup plus précis dans vos déplacements et dans l’ensemble de vos gestes.

 

 

5. Gainage dynamique, la face cachée des déplacements quadrupédiques

 

Ceux qui nous suivent le savent, le gainage est important. On vous met un article qui vous donne une routine de gainage facile à mettre en place ici.

Lorsque vous faites vos déplacements quadrupédiques il est important que vous restiez gainés pour ne pas vous blesser. Si vous veillez à rester bien droit, l’ensemble du corps va être gainé.

 

Femmes qui font du gainage

 

Attention, gainé ne veut pas dire immobile, on pense souvent que cela va de paire. Cela peut, en effet, se faire de façon statique, mais c’est encore mieux lorsque c’est fait de façon dynamique. 

Vous travaillez pour avoir des muscles puissants même lorsque vous vous déplacez. Pour moi c’est l’un des meilleurs exercices possible pour vous relâcher. Ah, et comme vous avez été assez nombreux à nous le demander, on va bientôt attaquer l’écriture d’un article sur le relâchement, encore un peu de patience ! 😉

Si vous voulez rire, essayez de faire 15 minutes de déplacements quadrupédiques en veillant à garder des positions correctes. Je suis certain que vous sentirez vite vos muscles chauffer ! 

 

6. Apprenez à solliciter l’ensemble des chaînes musculaires en travaillant les déplacements quadrupédiques

 

Vu qu’à quatre pattes votre centre de gravité est totalement modifié, il faut que vous appreniez à bouger différemment. 

Avec un peu de pratique vous allez voir que ce n’est pas si compliqué (enfin c’est ce qu’il paraît…). Mais surtout, le changement que j’ai pu observer, c’est que l’on améliore grandement sa capacité à utiliser les chaînes musculaires. 

Pour faire simple, si aujourd’hui vous devez marcher vous allez essentiellement utiliser vos quadriceps et vos ischios-jambiers. Mais vous pourriez gagner en vitesse et en performance en utilisant les fessiers, les abdominaux et même les épaules. 

Le fait de travailler dans des positions différentes vous pousse à utiliser ces chaînes musculaires. Il n’y a plus qu’à les employer à nouveau une fois debout ! 

 

7. Coordonner ou séparer les mouvements 

 

La coordination ou la dissociation des mouvements est parfois complexe. Le fait de faire des déplacements à quatre pattes vous permet de vous y exercer.

Tout d’abord parce que les quatre membres sont moteurs, ils doivent agir avec les autres mais indépendamment les uns des autres.

Mais aussi parce qu’on peut faire varier ses marches, comme on l’a vu précédemment. On peut s’amuser à faire coïncider la pose du pied gauche avec la main droite, ou, au contraire, demander à ce que chaque membre se déplace seul.

Le fait de travailler de façons variées permet de vraiment faire progresser la coordination des mouvements.

 

 

8. L’atout ultime des déplacements quadrupédiques : un travail symétrique

 

Enfin, c’est peut-être ce qui rend ces déplacements si attrayants, ils font travailler le corps de façon homogène. 

Vous n’allez pas faire plus d’un côté que de l’autre et vous évitez les déséquilibres. Mais c’est aussi un moyen de les rattraper. Imaginez que votre bras gauche soit très faible. Au début vous ferez des déplacements où le bras gauche est constamment avec un autre membre pour soutenir votre poids. Puis, petit à petit, vous allez pouvoir  rendre votre bras gauche indépendant en chargeant un peu plus de poids dessus. 

Voilà, vous savez maintenant pourquoi je trouve que les déplacements quadrupédiques sont de très bons exercices d’entraînement. Le risque serait de ne faire que ça, mais je sais que vous ne tomberez pas dans ce piège ! 

Si cet article vous a plu, je vous conseille l’article “Entraîner son cardio à la campagne” qui s’accompagne d’une vidéo ! N’hésitez pas à partager et commenter, c’est grâce à vous que le blog aide de plus en plus de gens, merci beaucoup ! 

A très vite !

 

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :

hpj.correction.redaction@gmail.com

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    121
    Partages
  • 121
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.