Gagner en mobilité facilement !

0
232
Gagner en mobilité

Comment gagner en mobilité ? Voilà un aspect important de la préparation physique, car il apporte de nombreux bénéfices.

Dans cet article nous allons analyser les bénéfices qu’il y a à gagner en mobilité et nous vous donnerons ensuite des conseils pratiques  pour l’améliorer.

Avant d’aller plus loin, si ce sujet vous intéresse vous pouvez creuser ce sujet en téléchargeant gratuitement une méthode de souplesse et mobilité pour les Arts Martiaux et Sports de Combat. Profitez-en, cette méthode est issue d’une collaboration que l’on a eue avec Karl Polvent, préparateur physique d’Alexandre Canteli Mestas champion d’Europe de Judo.

La mobilité, des bienfaits importants

Différence mobilité et souplesse

Pour commencer, il nous semble extrêmement important d’expliquer la différence entre la souplesse et la mobilité. La souplesse telle qu’on l’entend en règle générale se veut statique, éventuellement avec une contraction du muscle antagoniste pour la travailler plus intensément, ou lors des mouvements de bascules. 

La mobilité, ce qu’on appelle parfois la souplesse active, est l’amplitude de mouvement des articulations lors d’une action appliquée. Et si ces deux composantes sont fortement liées, elles ne s’entraînent pas nécessairement de la même façon. Donc si votre objectif est de gagner en souplesse passive, vous devriez lire notre bonus (qui contient également des moyens de gagner en mobilité). Si par contre vous voulez savoir pourquoi être plus souple vous rend plus fort (poursuivez ici votre lecture).

Je tiens à rappeler que si faire le grand écart n’est pas nécessaire pour mettre un coup de pied à la tête d’un adversaire, le fait d’avoir une souplesse passive importante facilite le geste et permet de déployer plus de puissance. Mais cela est expliqué dans la méthode gratuite, donc nous n’irons pas plus loin ici pour éviter d’alourdir cet article.

Etre souple pour gagner en mobilité
Photo prise par Peter Harrison

L’importance de gagner en mobilité

“Formation et perfectionnement : […]
– Enseigner, apprendre les mouvements de base, développer la coordination et la mobilité pour parvenir à la meilleure utilisation possible du corps »

Patrick Roux, Expert en Judo, Yashima tome 6

Pourquoi gagner en mobilité ?

Vous êtes-vous déjà senti prisonnier parce que vos vêtements étaient trop petits et que vous ne pouviez pas faire les mouvements que vous souhaitiez ? C’est ce que ressentent vos muscles si vous avez un gros manque de mobilité. Mais si cette faiblesse dans la mobilité est moins importante, peut-être que vous ne le ressentez pas.

Voici les profits que vous pouvez tirer à gagner en mobilité :

  • être plus puissant. Plus votre mobilité est importante, plus votre puissance lors d’un mouvement le sera.
  • être plus rapide. Le corps est intelligent, s’il a peur d’utiliser une grande amplitude de mouvement, il freinera votre geste. Au contraire, s’il sait qu’il maîtrise cette amplitude, il se laissera aller sereinement.
  • limiter les risques de blessure. Plus vos fibres musculaires et vos articulations sont souples et plus il sera difficile de les blesser sévèrement par des torsions par exemple. De ce fait, étant moins attaqué par l’entraînement vous récupérerez mieux.
  • Avoir un panel techniques plus important. 

Voici un exemple d’entraînement spécifique pour les yoko geri / side kick / coup de pieds de côté dans lequel j’ai inclus des exercices de mobilité.

Maintenant que vous êtes bien motivé pour gagner en mobilité, on va vous donner des conseils pratiques.

Entraîner sa mobilité

Les muscles profonds

Les muscles profonds sont extrêmement importants lorsqu’on souhaite gagner en mobilité, bien plus que les muscles superficiels. Bien entendu, ces derniers sont importants pour être capable de soulever la jambe, de tirer votre bras, mais les muscles profonds assurent la sécurité du mouvement, évitent que vous blessiez votre articulation.

Muscles profonds pour gagner en mobilité

Alors comment renforcer ces muscles. Sur le net vous trouverez de très nombreux exercices. Personnellement j’emploie 3 méthodes pour le faire.

1 – travailler lentement. Lorsqu’on va vite et que l’on est explosif ce sont nos muscles superficiels qui travaillent le plus (toutefois pas uniquement), mais lorsqu’on maintient un mouvement ils se relâchent petit à petit au profit des muscles profonds. C’est pour cela que l’on voit de grands pratiquants comme Pierre Blot s’entraîner à la barre à faire des coups de pied au ralenti. Bien entendu, le gainage ou le gainage dynamique sont de très bon moyen de renforcer ses muscles profonds.

2 – changer le schéma moteur. En changeant de façon de vous déplacer (en passant à 4 pattes, 3 pattes, 1 patte, ou encore en faisant des mouvements peu naturels pour les déplacements), vous améliorez votre schéma moteur. Mais surtout, vous obligez vos muscles profonds à s’adapter, à faire quelque chose de nouveau, ce qui est la base pour muscler une zone. Vous pouvez très bien regarder notre article sur les quadrupédies pour avoir des idées d’entraînement.

3 – travaillez avec votre respiration. En vous concentrant sur votre respiration, vos muscles superficiels se relâcheront et vous pourrez ainsi solliciter vos muscles profonds. Attention à ne pas faire comme José et finir par vous endormir, cela signifie que vous ne sollicitez pas suffisamment les muscles profonds et que votre posture / mouvement n’est pas adaptée. 😜

Ah profitons-en pour détruire une idée reçue : non, être plus souple ne vous fait pas perdre en force, loin de là. Cela fait partie des idées reçues contre lesquelles on a voulu mettre en garde.

L’équilibre

L’équilibre est quelque chose d’extrêmement important pour être mobile, il faut être confiant en ses appuis et en sa capacité de gérer ses mouvements comme on le souhaite. 

Vous en voulez une preuve ? Mettez-vous sur un sol stable et mettez un coup de pied aussi haut que vous le pouvez. Maintenant, installez-vous sur une chaise et faites la même chose. Est-ce que vous atteignez la même hauteur ? Nous déclinons toute responsabilité en cas de blessure. 

L’équilibre est une composante qui mériterait qu’on y consacre un article entier, car il est composé de plusieurs éléments, notamment  : 

  • la proprioception. Elle permet de sentir les mouvements internes du corps et de réajuster votre équilibre en changeant votre placement
  • la qualité des appuis. Être capable de gérer les appuis de façon statique et en déplacement est essentiel pour avoir une mobilité correcte

Avec Anne on vous a fait une vidéo pour travailler votre équilibre sans matériel, on espère qu’elle vous plaira ! N’hésitez pas à nous laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir !

Cet article touche maintenant à sa fin, vous y avez trouvé des idées d’entraînements et des exemples pratiques pour gagner en mobilité. N’hésitez pas à partager cet article pour qu’un maximum de personnes puissent avoir accès à ses conseils. 

On vous rappelle que vous pouvez nous contacter si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé. De préférence,utilisez cette adresse mail : contact@corps-et-esprit-martial.com.

A très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

Photographie en tête d’article de drnantu

« Il ne faut pas devenir « esclave » de quoi que ce soit, mais de devenir libre, physiquement et mentalement. »

Lionel Froidure, expert en Karaté et Kali Eskrima Dobelete Rapillon “Trois conseils pour améliorer votre pratique, par 15 experts” ebook gratuit et téléchargeable ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici