Wahou, 9 participants ont passé l’épreuve du stage de 24h ! 9 personnes dont 7 ont fait leur baptême du feu. Ils peuvent être fiers d’eux, car ce n’est pas facile de dépasser ses limites ! Bravo à eux ! Vous pouvez les féliciter dans les commentaires juste en dessous ! 

Notre stage de 24h du 9 novembre s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Nous avons eu même eu du chauffage au milieu de la nuit (avec une température extérieure en dessous de 10 degrés, il fallait bien ça). C’était une merveilleuse expérience, merci à tous ceux qui ont franchi le pas !

Mais il est temps de vous faire un retour

Photo du début du stage
Début du stage avec des adhérents qui sont venus sur les deux premières heures pour soutenir les participants. Tout commence dans la joie et la bonne humeur !

Le physique

Le relâchement

La phrase qui m’a le plus marqué a été prononcé par un participant :

“Techniquement, ce que l’on a appris c’est plusieurs mois de travail, mais
physiquement, j’ai l’impression d’avoir pris des années d’avance”

Nous vous en avions parlé dans l’article “Stage de 24 heures, n’ayez plus peur” . Ce que vous comprenez physiquement dans un stage de 24 heures est quelque chose d’énorme. Et, nous l’avions annoncé, le but n’était pas de vous faire un stage technique, mais de compréhension de votre corps.

Le relâchement n’est plus une option lorsque vous vous entraînez depuis plusieurs heures. Lorsque lever votre tasse de thé devient difficile, pour s’exercer à frapper ou chuter va vous demander d’utiliser vos réserves d’énergie. Vous allez devoir apprendre à gérer votre stress physique et à contracter les bons muscles au bon moment pour ne pas vous blesser. 

L’exercice que j’adore faire pour constater le relâchement c’est le kata. Même ceux qui n’ont pas besoin d’apprendre de kata dans leurs disciplines (en boxe par exemple), finissent par en voir l’intérêt. Dans le stage de 24h la logique voudrait que les mouvements ralentissent… Eh bien ! Grâce au relâchement les mouvements du kata deviennent beaucoup plus rapides ! 

D’ailleurs c’est dans ces moments là que les personnes comprennent que le kata n’est pas une danse, loin de là… Ils apprennent à ressentir le kata, et petit à petit à lui donner vie, imprégner le style qui leur correspond. 

Bouger naturellement

Lorsque vous apprenez à faire un mouvement, vous n’êtes pas naturel et c’est tout à fait normal. Seulement, lorsque vous commencez à fatiguer, vous n’aurez plus de force pour faire des gestes “parasites”. Vous n’avez pas envie de gaspiller les dernières gouttes d’énergie que vous avez accumulé durant la dernière pause pour faire un mouvement inutile… Vous avez déjà du mal à faire ceux qui sont nécessaires ! x)

Photo du stage à 18h
Photo du stage à 18h, soit après 7 heures de stage. Sourires et assurances sont encore de la partie…

C’est totalement en rapport avec le relâchement. Vous n’avez plus la force d’avoir peur ou d’émettre des doutes sur vos mouvements. Vous les faites simplement, et tout se déroule en toute simplicité. C’est vraiment quelque chose qui m’a marqué durant ce stage. Peut-être parce qu’il y avait plus de débutants qu’habituellement. 

C’est comme cela que j’ai pu voir des personnes apprendre des mouvements parfois complexes et les réaliser beaucoup plus naturellement que s’ils les avaient appris en cours.

Le plus flagrant a été le cas d’un débutant qui a peur de chuter. Eh bien ! Il a fait une technique en “sutemi”, sacrifice (où il se jette sur le dos pour faire passer le partenaire au dessus de lui), sans se poser de question et il n’y a eu aucun problème. Je n’ai même pas eu besoin de l’encourager, il l’a fait naturellement. 

S’adapter

J’ai énormément ri lorsque Anne et Yannis (un ancien élève venu spécialement pour l’occasion), m’ont dit avoir trouvé ce stage de 24h facile physiquement.

Photo de 23h
23h, la moitié du stage, 12 heures sont passées, il reste 12 heures à endurer ! Mais les sourires sont encore là !

Peut-être qu’il était moins dur physiquement que certains autres stages qu’ils avaient déjà faits (je n’en suis pas convaincu). Mais surtout je suis certain d’une chose, ils ont immédiatement bougé de façon beaucoup plus souple que lors d’anciens stages longue durée.

Leurs corps connaissaient déjà le stress de ces stages, et se sont adaptés immédiatement. De plus, ils ont très peu perdu de temps en résistances inutiles. (Ils sont pas fous non plus ! Enfin ils sont tout de même venus assister à ce stage…)

Cette adaptation permet de travailler longtemps à un rythme constant pour progresser.

Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas progressé car j’ai continué à leur donner des challenges régulièrement. 

Je peux vous assurer qu’un stage 24h apprend toujours beaucoup de choses.

Dépassement mental

Le choc

Ce qui m’a le plus étonné dans ce stage de 24h c’est sans aucun doute les deux jeunes que j’avais pris exprès à l’essai. Ils avaient un programme spécifique et adapté. 

photo parcours enfant
Création du parcours !

Vu leur âge (11 et 13 ans), j’avais prévu un moment de repos pour eux. Temps qu’ils ont choisi d’utiliser pour faire… des parcours training qu’ils se sont créés eux-mêmes. Bien entendu je les ai accompagnés, mais ils se sont lancés dans le projet d’eux-mêmes.

Effet immédiat chez les adultes. Ils ont vu deux jeunes enchaîner les exercices à l’échelle de coordination et sur mannequin de frappe. Les adultes ont immédiatement eu un gain d’énergie dans leurs mouvements. Ah... L’esprit de compétition à parfois du bon !

Même José s’est réveillé… Enfin presque ! 

Ces deux enfants ont montré la force du mental : “Ce n’est pas parce qu’on est des enfants qu’on peut pas tenir les 24 heures au maximum de nos capacités !”

S’il y a bien une chose qui a été révélée dans ce stage de 24h, c’est leur mental d’acier ! 

Un stress, un bobo

Le stage de 24 heures est un élément stressant. Lorsqu’on ajoute à cela des exercices de stress, même sous forme de jeu, il peut arriver des bobos. 

Photo à 06h du matin
Photo à 6h du matin soit après plus de 19h d’exercice ! Vous pouvez observer la fatigue sur les visages ! Mais les sourires sont encore présents… même s’ils ressemblent plus à des grimaces !

C’est ainsi que sous un jeu d’attaques surprises une élève a instinctivement couru et s’est cognée à un autre élève. Rien de très grave, une belle bosse et une douleur à la mâchoire. Se sont des choses qui arrivent, malheureusement. 

Par contre, tous ont remarqué une chose : c’est avec l’euphorie du jeu et le stress que certains révèlent leurs réflexes les plus primitifs. Certains pensent qu’ils vont réussir à rester calmes et à bouger sereinement alors qu’ils vont partir en courant au premier “bouh”. 

Apprendre à gérer ce stress est quelque chose d’important pour une personne voulant apprendre à se défendre.

La confiance en soi

Tous les élèves sont ressortis confiants et heureux d’avoir participé. Ils ont réussi une tâche incroyable, quelque chose que la société contemporaine ne nous donne pas souvent la chance de faire. 

Anne a pris en charge toute la fin du stage avec un cours de méditation et de relaxation. Cela a été un vrai défi pour elle mais cela a été une vraie réussite ! Vous pouvez la féliciter dans les commentaires car elle appréhendait beaucoup ! 

Photo dernière partie
A noter les renforts (qui sont venus avec les croissants !!)

La stage de 24h a permis aux participants de sortir de leur zone de confort. De cette façon ils ont appris à aller plus loin que ce qu’ils pensaient être capables de subir. Si vous cherchez d’autres moyens pour sortir de votre zone de confort vous pouvez lire cet article. Et si vous êtes bloqué par certaines limites ces deux articles peuvent vous aider :

D’ailleurs, ils attendent tous la prochaine date de stage de 24h avec impatience ! 

Des questions à poser aux participants de ce stage de 24h ?

Nous avons l’opportunité d’avoir certains participants du stage de 24h qui accepteraient une interview. Mais pour cela on a besoin de savoir quelles questions vous souhaitez leur poser.

Fin du stage
Photo de fin du stage avec deux adhérents venus en renfort pour motiver les troupes sur les dernières heures !

Nous attendons d’avoir une bonne dizaine de questions avant de faire cette interview, donc à vos claviers ! Vous pouvez les écrire en commentaire en bas de cet article.

Stage 24h
Peut-on dire que se sont des survivants ? Rien n’est moins sûr !

Remerciement pour ce stage de 24h

Nous voudrions remercier tous les adhérents, mais aussi leurs proches, qui se sont prêtés au jeu. Nous avons eu des personnes qui nous ont apporté des croissants, d’autres qui ne pouvaient pas participer parce qu’ils travaillaient de nuit, mais qui sont venus nous encourager. 

Ensuite, nous souhaiterions remercier la Mairie de Grisy-Suisnes qui nous a aidé au maximum dans la mise en oeuvre de cet évènement. Nous espérons que ce soit le premier d’une série à venir.

Nous remercions également le restaurant “Délices d’Asie” de Brie-Comte Robert, partenaire de l’évènement. Ils ont offert une très bonne récompense ! Si vous souhaitez y aller, cliquez sur ce lien

Photo du repas au restaurant Délices d'Asie
Au restaurant avec le chef. Un bon repas bien mérité !

Enfin, nous remercions surtout les courageux participants qui sont venus se confronter à eux-mêmes et qui ressortent grandis de cette épreuve.

Si vous souhaitez participer au prochain stage de 24h le mieux est de vous inscrire au blog pour être certain de ne pas le louper ! =D 

Photo fin de stage
Notre maître Yoda qui nous aboyait dessus dès que le rythme faiblissait ! Avec elle on se tient à carreau !

À très vite,

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :

hpj.correction.redaction@gmail.com

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Commentaires

  1. Je voulais féliciter tout les participants de se stage ainsi que Anne et Marvin qui sans eux le club n’existerait pas . Surtout avec la qualité des mouvements et techniques de Marvin qui pour moi a beaucoup de qualité martiale
    Bises à tous ( un vieux maître yoda)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...