Uke signifie “celui qui reçoit”. Selon les disciplines il s’agit soit de celui qui se défend (et reçoit l’attaque), soit de celui qui attaque (et reçoit la technique). Dans cet article on va prendre la deuxième situation, Uke sera donc l’attaquant, celui qui initie le mouvement. 

Il me semblait très important de sortir cet article après les  débats que j’ai pu avoir sur les réseaux sociaux avec de nombreuses personnes. Surtout parce qu’être un bon Uke va vous permettre de progresser beaucoup, beaucoup plus vite. Et également parce que cela va permettre à l’ensemble de vos partenaires d’avoir une progression plus rapide !

Donc n’hésitez pas à partager cet article à un maximum de pratiquants d’Arts Martiaux ! 

Si vous êtes curieux d’exercices pour vous améliorer dans votre attitude de Uke vous pouvez vous rendre directement à la dernière partie de l’article.

Il me semble important de vous expliquer pourquoi le rôle de Uke est très important et de définir son rôle !

Uke : le rôle le plus important

Progresser en tant que Uke c’est progresser tout court ! 

“ On ne peut progresser qu’à la hauteur de notre Uke, c’est pour cela qu’il est important de former de bons Uke”

ARMAND VALLE , fondateur du Ju-jutsu Mushin Ryu

Pour moi ce qui permet que vous puissiez progresser ou pas, au-delà même de votre investissement, c’est celui de vos partenaires. Si vous voulez pouvoir vous entraîner à faire des mouvements rapides sur un partenaire, il faut que celui-ci soit capable de subir ce mouvement. 

Personnes qui s'entraident

De même si vous voulez être capable d’agir sur tel ou tel type d’action, il faut que votre Uke soit capable de les faire.

Nous allons voir les composantes qui, je pense, font un bon Uke.

Ce qui veut dire que pour être un bon Uke il faut être un bon pratiquant. On ne peut pas devenir un partenaire correct si on n’a pas compris la façon dont fonctionne la discipline que nous pratiquons. 

Le fait de devenir un meilleur Uke montre que l’on maîtrise mieux les mouvements et que l’on ressent mieux ce que le partenaire cherche à faire. À un stade supérieur, on arrive à sentir lorsqu’on est “pris” par le partenaire avant même que cela se produise et, à l’opposé, on sent lorsque le partenaire n’est pas efficace. 

Souvent les personnes différencient le travail de Uke et de Tori, alors que c’est le même. Il s’agit de ressentir ce que l’on nous fait et de réagir en prenant en compte les informations que l’on a réussi à recueillir. Ne pas être investi lors de notre rôle de Uke, c’est ralentir notre propre progression, mais aussi celle de tous nos amis de notre dojo ou de notre salle ! 

Nous allons voir les éléments qui semblent importants pour être un bon partenaire.

Vitesse

Que cela soit dans un mouvement d’attaque ou dans une chute, si un Uke est lent, vous ne pourrez pas être rapide en tant que Tori. C’est le Uke qui lance l’action, s’il la lance doucement vous devrez vous adapter à son rythme pour pouvoir agir.

Ainsi, si vous voulez apprendre à vous défendre sur un crochet rapide du bras gauche, il faudra que votre Uke soit capable de vous en faire un ! 

De même, si votre Uke n’est pas capable de chuter rapidement vous ne pourrez pas faire votre projection ou votre technique avec rapidité. 

Direction

Si votre Uke vous attaque à 20 centimètres à l’avant de votre tête, alors il ne vous attaque pas. C’est quelque chose de très complexe à comprendre lorsqu’on débute, mais il faut impérativement attaquer sur le partenaire et non à côté. On réglera la vitesse et la puissance selon le niveau de chacun, mais il est nécessaire de faire un mouvement juste.

Dans les chutes (ukemi en japonais), il est important que Uke sache trouver la direction du mouvement pour ne pas être en retard et éviter de se blesser. Cela paraît simple dit comme cela, pourtant on voit beaucoup d’accidents car le Uke par à contresens de la technique, surtout sur les techniques plus complexes. 

Femme qui se met un coup de poing

Puissance

Plus vous élèverez votre niveau, plus votre Uke devra être capable de vous opposer une résistance qui vous aide à progresser. C’est pour cela que Uke doit gagner en puissance.

La puissance est différente de la force. Uke ne doit pas se figer, il doit être capable de créer une opposition dynamique et logique ! C’est ce qu’on appelle l’opposition raisonnée, une opposition faite de telle manière que vous soyez obligé de vous dépasser pour réussir votre technique. 

Uke : celui qui permet l’action efficace

Nous allons voir dans cette partie les points de vigilance  pour que le Uke soit le plus efficace possible pour permettre une progression commune.

Voici une citation de Léo Tamaki. Il explique ce qui différencie, selon lui, la pratique du maître fondateur Ueshiba de celle de l’Aïkido que l’on rencontre le plus fréquemment.

Alors que Ueshiba était considéré par ses pairs comme un combattant extraordinaire l’Aïkido est aujourd’hui critiqué en raison de son manque de réalisme. N’y a-t-il pas là un véritable malaise?

Absolument. L’Aïkido est surtout critiqué en raison de ses attaques irréalistes. Et c’est justifié. Si l’attaque est incorrecte la réponse est sans intérêt puisqu’elle se fonde sur un postulat faux. Par contre la critique est souvent mal dirigée. Généralement ce sont les formes des attaques, les frappes à mains ouvertes ou les saisies, qui sont critiquées. Hors ces attaques correctement réalisées sont très efficaces. Le problème vient en réalité de leur exécution.

Si les frappes des pratiquants d’Aïkido font rire ceux de Karaté ce n’est pas par leur forme car ils utilisent aussi les attaques à mains ouvertes. Simplement les frappes sont faites en s’exposant et à une distance incorrecte, les saisies sont réalisées à partir de positions vulnérables, etc… Mais surtout, toutes ces attaques sont faites en tension. La tension rend le geste visible, lent, totalement inefficace. Sans compter qu’on rentre alors dans un monde de compétition de force.

Léo Tamaki, interview 2009 (retrouver le résumé d’un stage avec Léo Tamaki ici)
Pour retrouver un article de Léo Tamaki sur le rôle de Uke cliquez ici

Uke doit s’adapter

La première règle est que Uke doit s’adapter au niveau de son partenaire. Il ne doit pas lui rendre la tâche trop aisée, ni trop complexe. 

Léo Tamaki faisant Ikkyo

Si le Tori arrive à faire 100% de ses techniques correctement, alors Uke peut rendre l’action plus complexe. L’inverse est également vrai.

Les points sur lesquels Uke peut jouer sont :

  • Ajouter de la vitesse
  • Ajouter de l’incertitude (soit en bougeant avant de commencer l’attaque, soit en attaquant au hasard)
  • Ajouter de la puissance
  • Ajouter un contre s’il en a l’opportunité
  • Tout ce qui peut vous permettre de “gêner” votre partenaire (changer un déplacement, ajouter une action comme une frappe ou un contre, etc..)

Dans tous les cas, avant de changer quoi que ce soit, il est vivement conseillé d’en discuter avant d’agir. Ne vous mettez pas à faire des contres avant d’en avoir parlé si ce n’est pas dans l’exercice de base, vous pourriez vous blesser. 

Souvent les Uke n’osent pas mettre leur partenaire dans le rouge. En tant que Tori n’hésitez pas à exhorter votre Uke à perturber votre zone de confort pour progresser beaucoup plus ! 

Partir au bon moment

L’un des points sur lequel Uke peut vraiment progresser, c’est sur le fait de capter le bon moment pour agir. Si vous discernez l’instant où l’attaque passera dans la garde de votre partenaire, alors vous pourrez dominer l’ensemble des exercices.

Chronomètres

C’est une notion qui est valable pour l’ensemble des Arts Martiaux et des Sports de Combat. Souvent, on perçoit cet instant, mais on agit trop tard. Le temps que l’on prenne la décision de bouger, l’instant est passé.

En tant que Uke vous pouvez travailler le fait de capter et agir quand il le faut.

L’un des points sur lequel Uke peut vraiment progresser, c’est sur le fait de capter le bon moment pour agir. Si vous discernez l’instant où l’attaque passera dans la garde de votre partenaire, alors vous pourrez dominer l’ensemble des exercices.

C’est une notion qui est valable pour l’ensemble des Arts Martiaux et des Sports de Combat. Souvent, on perçoit cet instant, mais on agit trop tard. Le temps que l’on prenne la décision de bouger, l’instant est passé.

En tant que Uke vous pouvez travailler le fait de capter et agir quand il le faut.

Rester vigilant

La vigilance est un point crucial. Elle vous permet d’éviter de nombreux conflit, surtout si vous la pratiquez de la façon dont on vous la présente dans cet article.

Un bon Uke doit être vigilant à chaque instant. Souvent, je vois des Uke passifs, qui ne réagissent pas. Cela est suicidaire comme action, n’hésitez pas à avoir une attitude qui vous permette de sauvegarder votre intégrité. 

C’est d’ailleurs pour cela que nombre de techniques de contrôle et de projections ne fonctionnent pas. On agit sur une personne passive, qui ne cherche pas à se préserver, situation totalement improbable en cas concret. J’ai pour habitude de dire “La technique permet la frappe, la frappe permet la clé”. 

Si lorsque vous faites votre technique, votre Uke cherche à vous bloquer, alors vous prendrez l’habitude d’user des frappes au bon moment. De même, s’il cherche à se préserver des frappes alors vous pourrez user de techniques. Mais, si le Uke est conciliant et sans vigilance, alors les techniques sont facilités à l’extrême et perdent leur efficacité.

Comment s’entraîner à devenir un meilleur Uke

Les points sur lesquels vous pouvez vous entraîner chez vous pour devenir un meilleur Uke vous sont présentés ci-dessous. 

Bien sûr la liste n’est pas exhaustive. Si vous désirez des conseils, qu’ils soient sous forme d’article ou de vidéo, sur un de ces points précis, n’hésitez pas à nous les demander.

Nous vous mettons des idées d’entraînements mais nous n’entrons pas dans le détail pour ne pas trop alourdir l’article. Cependant c’est avec plaisir que nous développerions un point qui pourrait vous être utile ! 

Départ fulgurant

Ce que l’on appelle “vitesse” en préparation physique prend de nombreuses formes. Il y a par exemple la vitesse de réaction, la vitesse de prise de décision, la vitesse d’analyse, etc… 

Cobra qui se dresse

Par exemple vous pouvez travailler avec un chronomètre qui bip aléatoirement et vous devez produire un mouvement précis au bip. 

Il est également important de trouver la position qui vous convient pour partir le plus rapidement possible. 

Il est fortement conseillé de vous muscler les membres inférieurs et la sangle abdominale. Et si vous souhaitez un Tabata qui est fait exprès pour vous rendre plus explosif sur vos déplacements n’hésitez pas à utiliser cette vidéo qui vous aide à être plus explosif sur vos déplacements ! Et hop, on ne vous voit plus arriver et vous arrivez à perturber votre partenaire habituel. 


Eliminer les appels

José, pose ce téléphone ! 

Être rapide c’est bien, mais si vous envoyez un message à votre partenaire du type “Attention je vais bouger dans 3, 2, 1 ! Maintenant !” ce n’est pas le plus efficace. C’est pour cela qu’il est important de supprimer les appels, c’est-à-dire tous les gestes parasites qui laissent entendre que vous allez faire une action avant que vous ne commenciez à la faire.

Pour cela, vous pouvez travailler devant un miroir, ou mieux, et encore plus efficace, avec une caméra ! Regardez vos mouvements au ralenti et voyez si vous êtes prévisible ou pas.

Avoir une bonne proprioception est un vrai atout, car vous êtes beaucoup plus conscient des mouvements que vous faites. Si vous cherchez des moyens d’avoir une meilleure proprioception et ainsi de réduire vos appels, vous pouvez consulter cet article dans lequel vous trouverez une liste d’exercices à faire chez vous ainsi qu’une vidéo explicative. 

Entraîner votre souplesse

Si vous êtes souple, vous pourrez agir plus librement. Le fait d’être souple fait que vous aurez une amplitude de réaction plus large. 

De cette façon, vous risquerez moins de vous blesser, mais vous serez aussi bien plus rapide. Comme on vous l’explique dans notre méthode gratuite d’assouplissement pour les Arts Martiaux et Sports de Combat, la souplesse vous permet de gagner en vitesse.

On ne va pas vous refaire ici l’explication qui prend plusieurs pages dans l’e-book, mais en travaillant votre souplesse correctement, vous améliorer votre réflexe myotatique et votre réflexe myotatique inverse. Ce qui vous permet de réduire les tensions musculaires inutiles, mais aussi d’apprendre à contracter le muscle qui va se relâcher pour rendre se relâchement plus rapide. 

Pour télécharger gratuitement la méthode, qui comprend un e-book théorique, mais aussi pratique (avec les exercices en photo) et une vidéo qui vous explique tous les mouvements, cliquez ici

Cliquez sur l’image pour télécharger votre méthode d’assouplissement !

Travailler ses ukemi

Travailler ses ukemi (chutes) est quelque chose de très important dans toutes les disciplines où l’on applique des techniques de contrôle ou de projection. 

Je vous conseille d’éviter de le faire en dehors des dojos, car c’est un exercice propice aux bobos. Par contre vous pouvez sûrement demander à votre enseignant de vous entraîner, que cela soit avant le début du cours ou en vous mettant sur le côté (en demandant à l’enseignant si vous pouvez vous entraîner sur ce point précis pendant le cours enfant par exemple). 

Uke et aïkido

Il est vraiment capital que vous vous sentiez à l’aise sur vos ukemi pour pouvoir devenir un Uke vif !

Cet article se termine, je vous remercie pour votre régularité et votre soutien ! Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur les réseaux sociaux et à partager nos articles et nos vidéos. Merci pour tout ! 

En attendant le prochain article vous pouvez lire celui-ci qui vous aidera à avoir une sangle abdominale solide, ce qui est un élément clé pour être un bon Uke et même un bon pratiquant.

En effet, la sangle abdominale permet le transfert de l’énergie entre le haut et le bas du corps. Ainsi, vous travaillerez avec l’ensemble des chaînes musculaires, plutôt qu’avec des parties de celles-ci, ce qui vous rendra beaucoup plus puissant !

À très vite ! 

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail : 

hpj.correction.redaction@gmail.com

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    92
    Partages
  • 92
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...