Comment s’épanouir grâce aux Arts Martiaux ?

0
76
epanouir arts martiaux

On parle souvent des Arts Martiaux et des Sports de Combat comme d’une voie de développement personnel. Cependant, cela ne voudrait pas dire que tout va être simple et se passer comme on le veut. Vous allez certainement rencontrer des difficultés, des blocages et des échecs. C’est pour cela que cet article devrait vous aider à vous épanouir grâce aux Arts Martiaux.

Comme l’épanouissement est quelque chose qui vient de soi mais que les témoignages peuvent aider les autres à s’identifier et à trouver leur propre chemin, on vous invite à rapporter en commentaire une ou deux choses que les Arts Martiaux ont pu vous apporter

S’épanouir grâce aux Arts Martiaux, un positionnement à avoir

Mieux appréhender le rapport à l’autre

Dans les Arts Martiaux comme dans les Sports de Combat vous allez avoir votre rapport à l’autre va se situer dans l’opposition voire dans le conflit selon votre discipline. Cependant, ce positionnement est également un moyen pour vous de progresser. Celui qui va vous poser le plus de problèmes est certainement celui qui vous aidera le plus à vous améliorer.

Si vous arrivez à retranscrire cela dans votre quotidien, ce sera un vrai changement pour vous dans votre vie. Vous ne verrez plus ce collègue agaçant comme un poids, un boulet qui vous importune, mais comme quelqu’un qui va vous permettre de vous améliorer et de mieux faire votre travail (pour éviter de faire des erreurs par exemple).

epanouir et comprendre l'autre

De plus, dans votre pratique des Arts Martiaux et des Sports de Combat, même si le danger est maîtrisé par votre enseignant, votre intégrité physique est relativement mise en jeu. Autrement dit, vous risquez de vous blesser.

Or, j’imagine que ce n’est que rarement le cas dans vos journées. Tout au plus vous aurez un supérieur hiérarchique vous hurlera dessus si vous faites une très grosse erreur, et le reste du temps il sera simplement désagréable (attention cela n’est en rien justifié et si son comportement n’est pas correct rapprochez-vous des autorités compétentes). Ce qui vous paraîtra beaucoup moins dangereux que la dernière fois que José a essayé de vous dévisser la tête avec son plus beau coup de poing. 😜 Vous aurez plus de recul et vous prendrez moins les choses à cœur.

Accepter ses erreurs

Dans les disciplines que nous pratiquons, il est nécessaire d’accepter l’erreur. Celui qui les refuse ne pourra pas progresser et continuera d’être sanctionné de la même façon (tomber, prendre un coup, ne pas réussir son mouvement). Si vous avez encore du mal à accepter de faire des erreurs, allez voir comment les transformer en marques de progression.

Il est extrêmement difficile d’accepter ses erreurs au quotidien, que cela soit devant ses enfants, devant un(e) inconnu(e) ou devant un collègue ou encore un élève. Pourtant, c’est quelque chose d’extrêmement sain. Cela montre que vous êtes capable d’écouter ce que l’autre vous a dit pour progresser et c’est également une preuve que vous êtes capable de faire un retour sur vous-même. 

Cela peut même rendre certaines relations difficiles à vivre, notamment les relations de couple, parce qu’on a l’impression que l’autre ne nous écoute pas du tout. On lui explique qu’il a fait une erreur, ce qui n’est pas grave en soi, mais il refuse de l’admettre et de se remettre en question, comme si votre parole n’avait aucun sens.

S’épanouir grâce aux Arts Martiaux c’est également apprendre à relativiser lorsque vous vous trompez et progresser vers une meilleure version de vous-même. Le rôle de l’écoute et de l’échange avec un partenaire étant quelque chose de clé, vous serez plus à même d’être à l’écoute.

Arts martiaux, une voie de développement personnel

Pourquoi est-ce que les Arts Martiaux sont selon moi une voie de développement personnel ? Tout d’abord, il faut se demander ce que l’on entend par ce concept de développement personnel. Pour moi c’est tout ce qui nous permet de travailler sur soi afin de valoriser son potentiel et d’arriver à un meilleur accomplissement de soi-même. 

epanouir progresser grace aux erreurs

Dans nos pratiques, on le répète souvent, l’ennemi c’est nous ce n’est pas l’autre. Ainsi, nous devons toujours chercher à nous  améliorer, à progresser. Lorsqu’on s’engage dans cette voie, on cherche à s’améliorer tant que techniquement que physiquement ou psychologiquement (et parfois spirituellement). 

En travaillant ainsi, vous êtes en quête perpétuelle de progrès de votre être dans son entièreté. Je dis souvent “ce que l’on apprend au dojo ne doit pas rester au dojo”. Lorsqu’on a progressé, nos efforts transpirent dans notre quotidien, laissant des marques indélébiles sur notre façon de nous comporter. Les effets peuvent être multiples (confiance en soi, meilleure gestion du stress, être plus à l’écoute de l’autre, être plus apaisé, avoir plus d’énergie, etc.,..) et dépendent au moins autant du pratiquant que de la pratique. C’est alors qu’on peut dire que les Arts Martiaux sont un moyen de de s’épanouir.

Par exemple José, lorsqu’il fait cuire ses brochettes a toujours un Zanshin très efficace pour éviter qu’elles ne grillent pendant qu’il se ressert un verre. 

Les blocages dans votre pratique

Comment débuter de façon à s’épanouir ?

Il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer, quelle discipline choisir, comment la choisir.  

Il n’existe pas de formule miracle, si vous souhaitez vous mettre à une pratique martiale il va falloir vous mettre un coup de pied aux fesses. Au départ votre motivation première sera peut-être liée à quelque chose de complètement externe à la pratique (comme être avec quelqu’un que vous appréciez) mais il est fort possible que petit à petit elle se transforme et devienne intrinsèque à la pratique. Cela veut dire que vous viendrez pratiquer pour le plaisir de la pratique et non pas pour un autre but externe à celle-ci.  À ce moment-là vous pouvez être certain que vous serez beaucoup plus épanoui.

Si vous cherchez des conseils pour bien débuter les Arts Martiaux, il ne faut pas hésiter à visiter notre guide du débutant

  • COMMENT DÉBUTER LES ARTS MARTIAUX ?

Trouver sa place dans un club

epanouir trouver sa place

Il arrive parfois que l’on ait du mal à trouver sa place dans un club. Ce sont souvent des moments charnières. Bien entendu cette problématique dépend du club dans lequel vous pratiquez et n’est pas spécifique aux Arts Martiaux et Sports de Combat.

Le premier de ces moments est lorsqu’on débute, parce qu’il est extrêmement difficile de se placer dans un groupe  déjà formé. Si le club existe depuis des années, réussir à faire sa place, “être reconnu par ses pairs” est parfois complexe, voire rude. Cependant, en “gagnant votre place”, vous mériterez le respect des anciens.. Du moins c’est ce qu’on entend dans les dojos “à l’ancienne”. Mais de ce que j’ai pu voir (sauf de rares fois), ces lieux sont souvent très conviviaux et acceptent très vite n’importe qui.

Lorsqu’on progresse et que l’on commence à avoir un certain niveau (technique, de compétition, de grade, etc.,..) on peut commencer à avoir un rôle de soutien de l’enseignant. C’est le rôle du Senpai (celui qui a plus d’expérience). Il est extrêmement complexe car il dépend énormément du dojo où vous vous trouvez. Certains enseignants attendent de vous que vous prodiguiez des conseils alors que d’autres préféreront que vous montriez l’exemple par une attitude juste sans donner plus de renseignements. En plus de la “diversité de missions” qui peut vous incomber, vous pouvez avoir des degrés différents. Si vous donnez des conseils, d’accord, mais combien ?  Devez-vous vraiment expliquer le mouvement ou seulement donner une petite indication. Encore une fois rassurez-vous, les enseignants sont là pour vous guider, car, ne l’oubliez pas, ils ont été à votre place !

Enfin, le troisième temps de rupture est celui que vous vivez lorsque vous devenez enseignant. Vous n’êtes plus élève, les élèves vous voient différemment mais pour vous rien n’a changé. Les élèves les plus anciens peuvent être plus taquins. Je me souviens avoir été très agaçant (pour être poli), avec mon grand frère lorsqu’il est devenu enseignant. Ce n’était pas pour l’embêter spécialement, mais c’était une difficulté à trouver ma juste place. Il en a d’ailleurs été de même avec certains de mes plus anciens élèves lorsque j’ai repris le flambeau du dojo. Cependant, petit à petit vous prendrez confiance et vous arriverez à trouver une  légitimité et effacer ce syndrome de l’imposteur qui vous touche.

D’ailleurs vous pourriez très bien partager cet article à l’ensemble des membres de votre club afin de lancer une discussion sur le thème de l’intégration des nouveaux. Si vous pensez que cela peut être intéressant, n’hésitez surtout pas il est là pour cela ! 

Comment continuer à progresser après un long moment de pratique ?

Lorsqu’on a un peu de bouteille, il peut être extrêmement difficile de continuer à progresser. Cela peut avoir deux causes, soit on se dit “j’ai fait le tour” soit on pense qu’il est trop tard. 

Pourtant, il est toujours possible de vous améliorer. Pour cela il y a des choses simples que vous pouvez faire. Par exemple, au lieu de vous focaliser sur le résultat (réussir tel mouvement, arriver à appliquer telle technique) focalisez-vous sur le processus et voyez comment vous pouvez vous améliorer. 

Peut-être manquez-vous de force ou de vitesse et vous n’arrivez-vous pas à mettre en oeuvre vos mouvements comme vous le souhaitez ? Il est alors temps de vous entraîner sur ces composantes physiques, à l’aide de programmes spécifiques. Par exemple, si vous manquez de souplesse vous pouvez télécharger gratuitement notre méthode de souplesse dédiée aux Arts Martiaux et Sports de Combat.

Bien entendu, cela peut aussi porter sur des notions et des concepts comme le timing. N’hésitez pas à fouiller le blog pour trouver des idées d’entraînement. 

Il peut arriver que vous ayez un ou plusieurs problèmes (allant de la lassitude à un problème spécifique) et que vous ne preniez plus de plaisir. C’est pour cela que nous avons également écrit un article pour vous aider à trouver des moyens de prendre du plaisir lorsque cela fait longtemps que vous pratiquez

N’hésitez pas à vous télécharger vos e-books d’experts (15 experts internationaux) gratuitement, ce serait dommage de passer à côté non ?

A très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

Image de tête d’article : Dokiai Aikido

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici