Être en bonne santé grâce à la préparation physique

0
117
etre en bonne sante

« Il ne faut pas devenir « esclave » de quoi que ce soit, mais de devenir libre, physiquement et mentalement. »

Lionel Froidure, expert en Karaté et Kali Eskrima Dobelete Rapillon “Trois conseils pour améliorer votre pratique, par 15 experts” ebook gratuit et téléchargeable ici

Être en bonne santé, voilà un objectif qui est certainement commun à la plupart des humains. Cependant, vous ne voyez peut-être pas le rapport avec la préparation physique ? (on pourrait y ajouter la préparation mentale) Mais cela sera certainement plus clair à la fin de cet article. 

Avant de débuter la lecture de l’article on vous invite à télécharger vos cadeaux (gratuits) : 

Être en bonne santé : pourquoi la préparation physique est-elle un atout ?

Le long terme

La préparation physique renforce votre corps. Lorsqu’elle est bien faite, elle va le faire non seulement à l’instant T mais elle va également viser un travail sur le long terme. Elle évite ainsi de nombreux déboires. 

Être en bonne santé, c’est éviter les blessures. Or, dans nos disciplines on tord les articulations, on frappe sur notre corps, on se projette violemment sur le sol (oui, dit comme ça on passe un peu pour des cinglés, mais on le fait avec amour alors tout va bien, non ?). La préparation physique va permettre de créer une sorte d’armure naturelle, pour éviter que vous ne vous blessiez. Bien entendu, la pratique régulière crée une première couche de cette armure, mais faire une préparation adéquate c’est la renforcer davantage.

De plus, lorsqu’on vieillit la sénescence s’accompagne de nombreux effets désagréables comme : 

  • la fonte de la masse musculaire
  • la difficulté à créer du muscle
  • diminution de l’équilibre
  • diminution de la capacité cardio vasculaire

Si vous avez fait une activité physique régulière au long de votre vie vous avez des chances de de réduire l’impact de ces effets (et surtout l’âge axquels ils se présenteront). En plus de cela, une préparation physique adéquate vous donnera des armes pour que vous puissiez continuer à vous entraîner pour rester en bonne santé en prenant de l’âge. 

Des bonnes habitudes pour être en bonne santé

La préparation physique donne de bonnes habitudes. Lorsque vous cherchez à modifier votre physique, cela demande beaucoup de régularité, mais cela vous inscrit également dans un rythme de vie sain. 

Par exemple, si vous vous entraînez régulièrement, vous apprendrez certainement à mieux gérer votre alimentation, ce qui vous aidera à être en bonne santé. Vous aurez aussi l’habitude d’y dédier du temps, ce qui est très important. Lorsque vous faites une préparation physique spécifique, vous avez également besoin d’être extrêmement conscient de votre corps car il vous faudra parfois ressentir qu’est-ce qui pèche puis comment l’améliorer. 

Ce sont autant d’éléments qui vous permettront de garder un mode de vie qui favorise le fait d’être en bonne santé. On ne peut jamais être affirmatif à 100% dans ce type de propos, mais on sait que l’activité physique est quelque chose de très bénéfique à la santé et je suis convaincu que la préparation physique est une excellente activité dans un but sanitaire (car elle est complète et elle est individualisée au maximum).

Cependant il existe un bémol. Si vous n’êtes pas acteur de votre préparation physique, c’est-à-dire que vous ne tâchez pas de comprendre pourquoi votre coach vous demande d’agir de telle ou telle façon, le jour où vous arrêterez vous risquez de faire des erreurs. C’est le cas avec de nombreux sportifs, qui une fois leur carrière terminée, mangent comme ils le veulent en ralentissant énormément leur activité physique  (il y a souvent un sentiment de rattraper ce dont ils n’ont pas profité) et prennent beaucoup de poids.

Maintenant que vous êtes motivé à vous entraîner, on vous invite à partager cet article sur les réseaux sociaux, car comme on vous l’a expliqué, s’entraîner à deux à de nombreux avantages.

“Mais surtout entraînez-vous. Si vous pensez être arrivés, c’est que vous n’alliez pas bien loin (rire). Vous avez des problèmes de santé ? Travaillez moins vite, moins fort, mais entraînez-vous ! Entraînez-vous ! Entraînez-vous !”

Jean-Pierre Lavorato, Expert en Karaté, Yashima tome 6

Être en bonne santé : les grandes règles

La juste mesure

Si vous êtes comme moi, lorsque vous débutez une nouvelle activité vous avez envie de la pratiquer aussi souvent que possible. Et c’est là un des facteurs qu’il convient de savoir doser. En effet, lorsqu’on fait trop de préparation physique, trop d’entraînement, on risque de fatiguer le corps et vous pouvez vous blesser. On en parlait justement dans l’interview de Sadek Kethab, enseignant d’Aïkido dans lignée de Chiba sensei.

Il ne s’agit pas non plus de ne pas progresser car vous ne vous entraînez pas suffisamment. Il faut que vous sachiez pourquoi vous pratiquer et que vous pratiquiez dans ce but-là. Si vous visez une compétition, quels sont vos objectifs en préparation physique et comment les atteindre. Cette question du pourquoi est essentielle si vous faites une préparation en vue de quelque chose, ce quelque chose ne peut pas être flou. 

Si vous avez du mal à trouver le juste milieu, le mieux est peut-être de vous faire accompagner. Si vous voulez que nous soyons à vos côtés vous pouvez nous contacter par mail. 

La récupération et le repos

Si vous voulez limiter le risque de blessure la première chose à apprendre est très certainement à vous reposer. Mais se reposer ce n’est pas seulement ne pas pratiquer c’est également : 

  • veiller à avoir un sommeil suffisant et de bonne qualité
  • récupérer correctement par des techniques actives (comme l’utilisation du froid, d’auto-massages, d’activité à faible intensité, etc..)
  • récupérer nerveusement et émotionnellement
  • s’aérer pour revenir plus vif et motivé
  • et encore bien d’autres choses

Mais dans ce cas-là, vous vous demandez certainement quand récupérer ? Nous allons vous donner quelques éléments qui vous serviront de repères pour éviter que vous fassiez comme José et que vous vous reposiez plus que vous ne travaillez. 😜 Cependant, comme toujours lorsqu’il s’agit de préparation physique, il faut adapter cela à vos besoins personnels. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire si vous avez des doutes sur votre récupération. 

Il faudrait donc vous reposer : 

  • au moins deux jours consécutifs par semaine
  • deux semaines à un mois tous les ans
  • lorsqu’une douleur se fait sentir
  • lorsque votre rythme cardiaque au repos augmente plusieurs jours de rang
  • lorsque vous vous sentez irritable et fatigué

Varier, mais pas trop

La variation est la clé de la progression. Lorsque vous vous entraînez, vous soumettez votre corps à une contrainte de telle façon qu’il est obligé de s’adapter (se renforcer) afin de ne plus subir la prochaine fois qu’il affrontera la même épreuve. Si vous ne variez pas, vous ne progresserez plus. 

Seulement, il existe plusieurs façons de varier, parmi lesquels : 

etre en bonne santé variation
  • augmenter le nombre de répétitions / séries
  • augmenter la résistance (poids à soulever, distance parcourue, etc.)
  • changer les exercices

La variation a du bon, en plus de permettre une progression, car dans la plupart des cas elle va également améliorer votre motivation. En changeant certains paramètres, vous brisez la sensation de routine et cela peut décupler le plaisir que vous prenez. 

Cependant, il existe une limite à la variation, si elle est trop fréquente et pas mesurée, votre corps ne pourra pas s’habituer à l’exercice demandé, autrement dit vous ne progresserez pas. Or, c’est en se renforçant que votre corps vous permet d’être en bonne santé plus longtemps. Le problème ici, c’est qu’on ne peut pas vous dire avec exactitude : “faites tant de temps de cet exercice puis passer à celui-là pour cette période”. Cependant, on a fait un article qui devrait vous aider à créer votre entraînement

De plus, on a écrit un autre article qui regroupe plusieurs entraînements que l’on a pu faire, afin de vous donner des idées pour vous varier. 

À très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici