Pourquoi faire des stages d’Arts Martiaux ?

0
178
stage d arts martiaux

Les stages d’Arts Martiaux sont fréquents, on en trouve de plus en plus dans toutes les régions. Mais pourquoi assister à un stage va-t-il vous aider à progresser ? 

Si vous pensez que cet article peut être utile à vos amis ou tout simplement qu’il peut les motiver à vous suivre au prochain stage auquel vous allez participer, n’hésitez pas à le partager ! 

Stages d’Arts Martiaux, pourquoi y aller ?

Quelles sont les raisons qui vous poussent à aller dans un stage d’Arts Martiaux ?

Approfondir sa pratique

“Il sera en revanche recommandé de pratiquer d’autres écoles en complément, et non en remplacement, de sa propre école pour accélérer sa progression, ou pour découvrir des aspects qui ne font pas partie du programme de sa propre école, mais pas avant d’avoir atteint un niveau minimum de premier ou deuxième dan ; sinon le résultat risquera d’être totalement inverse, car cette démarche peut être totalement déstructurante si les bases fondamentales ne sont pas acquises.”

Philippe Galais, expert en Nihon Taijutsu  “Trois conseils pour améliorer votre pratique, par 15 experts” ebook téléchargeable gratuitement ici

Lorsqu’on pratique tout le temps avec le même enseignant et les mêmes partenaires, une routine s’installe. Cela ne veut pas dire que votre entraînement n’est pas intense ou profond et que vous n’en tirez aucun bénéfice. Seulement, vous risquez d’oublier certains points, de vous concentrer que sur quelques mouvements en particulier. 

Cela a des avantages et c’est nécessaire de le faire, mais il faut également s’ouvrir à un œil extérieur.

En allant à un stage d’un autre enseignant lors d’un stage d’Arts Martiaux, vous vous ouvrez à un regard qui pourra vous donner de nouvelles pistes d’entraînement ou même vous montrer des points faibles que vous n’auriez pas remarqués sans cela.

Il ne faut pas oublier que le travail en binôme est nécessaire dans nos disciplines. Travailler avec le même Uke, le même partenaire en permanence peut laisser s’installer des défauts. Par exemple, si je travaille uniquement avec des personnes plus grandes, je vais prendre des habitudes qui seront peut-être problématiques face à des personnes plus petites. Si mon partenaire est faible de sa main gauche, je vais peut-être oublier de me protéger de ce côté. 

En allant à un événement vous allez rencontrer de nouveaux partenaires, ce qui va vous permettre de remettre votre pratique en question.

En cela les stages d’Arts Martiaux sont un excellent moyen de sortir de sa zone de confort.
METTRE LIEN PHOTO GUERRIERI

Connaître d’autres disciplines et nourrir la sienne

En allant vous place sous le regard d’un enseignant différent (mais pratiquant la même discipline) vous allez forcément nourrir votre pratique.

Bien entendu, pour cela il faut y aller sans a priori, laisser vos préjugés de côté et vous serez alors à même de tirer beaucoup de choses d’un stage d’Arts Martiaux ou de Sports de Combat.

En allant voir une autre discipline, il y aura très certainement des choses qui vont changer comme le référentiel. Par exemple, lorsqu’on a assisté au stage de François Guerrieri sur le Kali Eeskrima Doblete Rapillon, nous savions que ce n’est pas la façon dont on utilise le bâton en Ju-jutsu Mushin Ryu, ni le même cadre. Cependant, en prenant le temps d’écouter et d’étudier, nous en avons tiré des réflexions sur notre propre pratique, cela nous a permis également de voir de nouvelles possibilités (relativement proche de ce que l’on connaissait pour la plupart) de riposte. 

Cela ne veut pas dire que l’une est meilleure que l’autre, seulement que l’on peut nourrir sa pratique grâce aux autres disciplines. Par contre, lorsque j’enseigne, je n’y mets pas ce que j’ai appris du Kali, cela est pour ma pratique personnelle, ma recherche et ma réflexion. Il est très important de savoir dissocier cela.

Confronter les disciplines

“Comment les pratiques de personnes à la taille, au gabarit, à la personnalité et au parcours différents pourraient-elles avoir le même parfum ? L’objectif paradoxal est d’arriver à un délicat équilibre dans l’enseignement entre la transmission d’une forme commune à l’école, et à la préservation de l’individualité. C’est cette contradiction qu’il faut dépasser.”

Chinen Kenyu, Karateka et kobudoka, yashima tome 4

Il peut également être intéressant de se confronter à d’autres disciplines, mais avant de vous expliquer pourquoi revenons sur le terme confronter. José, pose ce katana, nous n’allons pas défier les pratiquants du dojo d’à côté… 😜

Se confronter, c’est essayer de comprendre ce qui, en changeant de référentiel, reste efficace entre vos mains. Soyons clairs, pour moi l’ensemble des techniques fonctionnent, mais tout le monde ne sait pas les utiliser. Se confronter c’est chercher ce qui fonctionne le mieux et comprendre pourquoi.

Par exemple, si vous allez dans un stage d’Aïkido et alors que vous pratiquez la Boxe, le but n’est pas de vous mettre à boxer dans un exercice qui n’a rien à voir. Mais d’étudier si vos déplacements, votre positionnement vous permettent de réagir aux situations proposées. Bien entendu, ne passez pas tout un stage d’Arts Martiaux à faire cela (car vous n’en profiterez pas pour apprendre de nouvelles choses) mais vous pouvez prendre parfois une minute pour voir ce que cela donne (en en parlant avec votre partenaire avant). 

Attention, je vous invite à être très vigilant sur ce point car certains enseignants n’aiment pas du tout cette démarche, ce qui est compréhensible. Cela peut nuire à la qualité du stage si tout le monde se met à faire n’importe quoi, c’est pourquoi il faut que vous soyez sensible à l’ambiance qui se dégage du groupe.

La deuxième façon est d’analyser les manières dont les autres bougent et de comprendre pourquoi ils le font ainsi. Une fois cette démarche faite, vous pouvez essayer de confronter cela à votre propre façon de faire et voir si cela est intéressant de faire évoluer vos mouvements.

METTRE LIEN ARTICLE CONFRONTER LES DISCIPLINES

METTRE LIEN PHOTO ROPPERS

Choisir son stage d’Arts Martiaux

Le plus dur est maintenant de choisir le stage d’Arts Martiaux auquel vous souhaitez participer.

Il va falloir vous pencher sur de nombreux critères comme : 

  • la discipline : est-ce que vous voulez en faire un dans votre discipline ou dans une autre ? Si c’est dans une autre souhaitez-vous qu’elle soit proche ou éloignée de la vôtre ?
  • l’enseignant : est-ce que vous préférez un enseignant que vous connaissez déjà, un dont vous avez déjà entendu parlé, ou cela vous est-il égal ?
  • le lieu : êtes-vous prêt à partir loin pour ce stage ? Loin cela veut dire quoi ? En France ? En Europe ? Plus loin encore ?
  • la durée : combien de temps êtes-vous prêt à partir ?
  • le coût : quel engagement financier êtes-vous prêt à prendre ?
  • les personnes qui vous accompagnent : voulez-vous y aller seul ou avec quelqu’un ? 
  • combien de stages d’Arts Martiaux souhaitez-vous faire dans les prochains mois ?

Je vous invite à vous poser et prendre quelques minutes et à répondre en commentaire à ces questions. Cela vous aidera peut-être à trouver des stages d’Arts Martiaux ou à vous motiver pour y aller ! 

Qu’est-ce que je vais retirer des stages d’Arts Martiaux ?

Qu’est-ce que cela va vous apporter à vous, dans votre développement ?

Confiance en soi et en votre pratique

Oser aller dans un stage d’Arts Martiaux n’est pas toujours facile. Vous devez montrer votre pratique à d’autres personnes que celles avec lesquelles vous pratiquez habituellement et vous allez peut-être être évalué. 

Mais, une fois que vous l’aurez fait, vous aurez normalement bien plus confiance en vous-même et en votre pratique. Vous remarquerez que ce que vous faites n’est pas absurde, que personne n’a trouvé cela ridicule. Vous pourrez certainement aussi voir que les Arts Martiaux et les Sports de Combat constituent une grande famille, que les personnes qui pratiquent avec vous seront curieuses d’en apprendre plus sur votre discipline, votre histoire et ne seront pas avares de conseils.

stage d arts martiaux confiance en soi

En règle générale, un stage d’Arts Martiaux est un excellent moyen de supprimer les doutes et de les remplacer par des questions. Les “Je ne sais pas” et “Je ne suis pas certain que”, deviennent “Pourquoi” et “Comment”, on passe d’un doute qui peut affaiblir notre confiance à des questions qui sont un moyen d’approfondir notre pratique. 

Plaisir

S’aérer, changer de façon de faire est souvent un très bon moyen de prendre du plaisir. Le fait d’apporter un vent nouveau dans votre pratique, de voir comment d’autres agissent est une excellente solution pour renforcer le plaisir que vous prenez. 

En allant à un stage d’Arts Martiaux vous verrez peut-être les mêmes techniques expliquées différemment et vous pourrez retrouver le Shoshin, l’esprit du débutant, regarder tout cela avec un regard neuf. Le but est, comme Philippe Galais, de réussir à revenir à ce regard neuf même lorsqu’il s’agit de la millième fois que vous observez la technique.

stage arts martiaux plaisir souvenir

Vous observerez peut-être des moyens d’entraîner la même capacité physique mais d’une façon différente. Cela peut vous donner des idées pour changer vos entraînements tout en continuant votre progression.

Il y a également le plaisir de découvrir de nouvelles personnes et de faire de belles rencontres ou de revoir des personnes que l’on n’a pas vues depuis longtemps. 

Motivation

Lorsqu’on côtoie une personne qui a une habileté que nous n’avons pas, au début nous sommes étonnés, estomaqués. Mais, petit à petit, nous oublions ce fossé, nous y sommes habitués.

En découvrant un nouvel enseignant, on retrouve cette envie de progresser, d’atteindre ce niveau. On le retrouve souvent doublement. Envers notre enseignant et envers celui qui a géré le stage d’Arts Martiaux. 

La motivation sera d’autant plus enrichie que vous aurez notez les impressions que vous avez ressenties dans un carnet et que vous vous serez fixé pour but de progresser dans une direction vue lors du stage

Si cette direction n’est pas en lien direct avec votre discipline, vous pouvez très bien en faire un objectif secondaire et chercher à progresser plus lentement et plus longtemps. Cela reste un moyen de renforcer votre motivation, et c’est aussi un ensemble de pistes pour changer d’exercices et aérer vos entraînements personnels. 

N’hésitez pas à échanger avec votre enseignant ou celui qui a organisé le stage, ils auront peut-être des pistes pour vous aider à progresser dans la direction que vous souhaitez sans pour autant nuire à la qualité de votre travail central. 

Un souvenir..

Chaque stage est unique car les participants (même si le groupe reste avec les mêmes personnes) ne seront pas dans un état émotionnel identique. Profitez un maximum de ce stage, car vous ne pourrez pas le revivre quand bien même vous inviteriez à nouveau les mêmes personnes.

Un de mes meilleurs souvenirsden stage est certainement celui organisé par Armand Vallé qui s’est déroulé en extérieur sous l’eau (plein mois de juin, stage prévu en extérieur, il se met à pleuvoir alors qu’il faisait très beau quelques instants avant.. et ce n’était pas en Bretagne !), sur le thème de la manipulation du Jo (le bâton d’environ 1m50). Il était intéressant car le fait de travailler sous la pluie faisait travailler les appuis, mais nous avons également beaucoup ri car les armes glissaient et s’envolaient. Si nous avons beaucoup appris, c’est pourtant le côté émotionnel qui laisse une empreinte et c’est pour cela qu’il faut pratiquer sincèrement avec beaucoup d’intensité

Les Arts Martiaux sont un moyen de s’épanouir, d’être plus heureux. Les stages d’Arts Martiaux sont des moments où l’on peut partager ce plaisir avec beaucoup de personnes, approfondir cette joie, et il serait dommage de passer outre cela. 

Et vous quel est votre meilleur souvenir de stage ? 

À très vite !

Cet article est corrigé par Henri-Pierre Juguet. Nous le remercions pour son travail de qualité. Si vous aussi vous souhaitez un bon relecteur/correcteur, voici son adresse mail :  hpj.correction.redaction@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici