Vous avez toujours eu envie de faire des arts martiaux ? Ou peut-être qu’un ami vous en a parlé ce week-end et que vous vous dites:

 

“Pourquoi pas ?"

 

Si vous aviez le moindre doute, on va vous aider à vous lancer =D.

 

Vous lisez peut-être ces quelques lignes durant l’été, ou bien pendant un mois de décembre pluvieux et froid. Si c’est l’hiver, les conditions climatiques assez clémentes vous donnent envie d’enfiler une tenue de combat et d’entrer dans la salle qui fera de vous un combattant émérite. Seulement s’inscrire en milieu d’année c’est peut être une idée moyenne, non ? Mais non, c’est une super idée !

 

Il n’y a pas de mauvais moment pour s’inscrire. Bon, ok, vous n’aurez pas vu le programme depuis le début et vous aurez un peu de retard, mais vous serez en avance l’année prochaine ;). Non, sans rire, si vous ne vous inscrivez pas lorsque vous en avez envie alors ce sera peut-être trop tard. Si vous avez le temps, les moyens techniques et financiers alors foncez. Une fois qu’on a réussi à s’engager dans quelque chose il est plus difficile de se désengager. Vous avez toujours rêvé de faire de la boxe thaï ? Alors n’attendez pas six mois de plus, en risquant de ne plus avoir le temps ou que sais-je encore. Vous enfilez votre plus beau jogging, et vous vous pointez à l’entraînement (vous pouvez auparavant appeler pour être certain qu’il reste de la place).

 

Le bon moment, c’est celui où vous êtes prêt.

 

Faire des arts martiaux

 

Vous avez pris l’apéro avec votre voisin fan de Bruce Lee, et vous êtes remonté à bloc pour commencer les arts martiaux. Mais le lendemain vous ne savez plus pourquoi vous aviez pris cette décision. On va vous aider à vous en souvenir :p.

Et petit bonus, on vous parle même de l’entraînement à la maison.

 

Pourquoi commencer les arts martiaux et sports de combat ?

 

Bruce Lee

 

Il n’y a pas de mauvaises raisons pour débuter. Vous voulez devenir le prochain Jean-Claude Van Damm ? Bon il va sûrement falloir bosser, mais pourquoi pas ! Il y a de nombreux bénéfices aux arts martiaux et sports de combat :

 

  • Vous pouvez apprendre à vous défendre pour vous sentir plus en sécurité. A ce titre, cela peut aider les personnes agressées à se remettre de leur traumatisme.
  • Cela peut vous aider à améliorer votre concentration (j’ai vu des élèves doubler leur moyenne scolaire en l’espace d’un an, grâce à une meilleure concentration).
  • La gestion du stress est aussi un atout que l’on apprend à travers la pratique martiale.
  • Vous allez certainement apprendre à vous affirmer et gagner en combativité, ce qui peut être très bien pour les personnes timides.
  • Cela est aussi, et surtout, un moment convivial qui permet de décompresser d’une journée épuisante.

 

Je sais que dit comme ça cela semble être une potion magique, mais c’est presque aussi efficace, car les arts martiaux sont faits pour nous aider à évoluer, à grandir. Et la même pratique peut apporter à une personne trop timide le courage de s’imposer et à une personne trop virulente une façon de temporiser et de se calmer. Donc il n’y a presque pas de mauvaise raison de commencer les arts martiaux. C’est sûr que si vous commencez votre pratique pour coller des roustes au petit frère un peu collant, c’est pas super cool, mais bon en même temps, on lui avait dit de pas toucher à vos bonbons…

 

Les arts martiaux c’est un peu comme la guitare. Lorsque les personnes commencent, elles veulent devenir Mohammed Ali, ou Jimmy Hendrix, mais elles pratiquent cela comme un loisir. Deux à trois fois par semaine, elles enfilent leur costume et vont pratiquer. Et c’est très bien comme ça. Petit à petit les gens révisent chez eux, y passent de plus en plus de temps et évoluent grandement.

 

Que l’on fasse ça tous les jours ou une fois par semaine, la chose la plus importante c’est de pratiquer sérieusement. Même si vous le faites pour le bien-être, vous devez le faire à fond, sinon cela ne sert à rien. Imaginez vous, vous allez en thalasso et vous passez votre journée à réfléchir à votre travail et tout ce que vous avez à faire, à la fin de la journée vous ne serez pas reposé. Donc pratiquez sérieusement dans tous les cas, et si vous souhaitez vous améliorer plus rapidement, nous tâcherons de vous aider à travers ce blog =).

 

 

Enfants et sports de combat :

 

Enfants et arts martiaux ou sport de combat

 

Les arts martiaux c’est comme le bâton de berger, il n’y a pas d’âge pour en manger. Par contre cela ne veut pas dire que votre fille de 3 ans va faire la même chose que son frère de 15 ans. Et s’ils ne sont pas capables de faire la même pratique que les adultes, quel intérêt de les coller au sport de combat me direz-vous ?

 

Eh bien les enfants ce sont des mini-vous, parfois améliorés (merci votre moitié). Donc comme pour vous les avantages sont multiples (concentration, gestion du stress, affirmation de soi…). Mais cela ne s’arrête pas à ça. Les sports de combat jouent un rôle assez moralisateur, car avoir une mauvaise attitude peut entraîner des conséquences désastreuses. Je ne parle pas ici d’une égratignure parce que l’un des deux est mal tombé (même si c’est vrai que c’est un drame, il n’y a qu’à voir les larmes de crocodile qu’ils ont), mais de blessures plus sérieuses tel qu’un bras cassé. Donc je peux vous assurer que les enseignants veillent au grain, et que le moindre écart est vite remarqué et calmé. Ca peut aider votre petit filou à écouter les adultes et obéir un peu plus quand on lui dit d’aller enfiler son pyjama et de filer au lit (attention ce n’est pas une solution miracle non plus, on vous upgrade pas votre progéniture en une version ultime).

 

Le combat, cela signifie “se battre avec” et non contre son partenaire. Dans les sports que nous pratiquons cela prend tout son sens, car les adhérents doivent s’aider à progresser et cela à tous les âges. Cela va donc améliorer la sociabilisation de la bête sauvage que vous avez à la maison (pensez à le nourrir avant de l’amener à l’entraînement).

 

Les arts martiaux et sports de combat sont très codifiés, ce qui peut aider votre enfant à mieux comprendre comment s’insérer dans la société.

 

Enfants et sports de combat

 

Dès les 3 ans vous pouvez tirer parti de ces disciplines. Bon ok, ils ne vont peut-être pas devenir des pros de la projection à cet âge-là, mais ils vont apprendre à mieux appréhender leur corps, et améliorer leur proprioception. Cela veut dire qu’il ou elle risque moins de se cogner partout et de tomber n’importe comment, ce qui peut vous faire faire de grosses économies de pansements.

 

Bref si votre enfant est attiré par le tatami ou le ring, et que des cours adaptés lui sont proposés, et que vous avez les moyens techniques et financiers de les lui offrir, il n’existe pas de raisons valables de vous y opposer =).

 

Si jamais il vous reste le moindre doute, ou si vous avez des questions ou remarques sur cet article, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire en bas de cette page, on sera ravi de vous aider et d’améliorer notre contenu en fonction de ce que vous nous direz. =) Et partagez cet article, cela peut aider quelqu’un à se décider à rejoindre notre grande famille.

 

Maintenant que vous êtes super motivés pour vous entraîner, on vous invite à aller voir l’article Quel art martial choisir et où pratiquer ? pour trouver le lieu et style de pratique qui vous convient le mieux !

 

 

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    41
    Partages
  • 41
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 COMMENTAIRE

  1. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser ici ! 🙂
    Si vous avez un problème de santé, le mieux est d’aller voir un médecin pour savoir si vous pouvez pratiquer ou non. Certains arts martiaux peuvent se pratiquer malgré certains problèmes de santé ou handicaps en adaptant la pratique. L’instructeur de l’art martial ou sport de combat que vous voulez pratiquer pourra vous dire si c’est possible dans ses cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.