L’aïkido est un Art Martial très répandu, qui rassemble de nombreuses personnes. Mais il suscite de nombreuses questions, notamment sur le thème de l’efficacité. 

Nous avons choisi de parler de l’Aïkido, mais cela est en fait valable pour tous les Arts Martiaux. Nous avons choisi de nous concentrer sur l’Aïkido, car il fait partie de ce qui est le plus remis en question par la recherche de souplesse et d’harmonie de la discipline. De plus, c’est un Art Martial que nous avons pratiqué tous les deux durant plusieurs années.

Mais avant d’attaquer l’article je voudrais que l’on s’entende bien sur ce que l’on entend par “efficacité”. Pour moi l’efficacité c’est le fait de produire l’effet attendu, avec le moins d’effort possible. Dans le cadre des Arts Martiaux, il s’agit donc de neutraliser un ou plusieurs adversaires. 

Un ou des Aïkido ?

La création de l’Aïkido

Nous n’allons pas ici faire l’historique de la création de l’Aïkido, qui est traité par de nombreux autres spécialistes dans des livres ou sur le net. 

La première chose qu’il est important de comprendre avec l’Aïkido, c’est qu’il a eu un processus d’évolution tout au long de la vie du fondateur, Morihei Ueshiba.

Ainsi, il est dit qu’il y a une différence entre l’Aïkido d’avant-guerre et celui d’après-guerre. L’un est ferme est puissant, l’autre est beaucoup plus relâché. 

Le nom également a évolué, aïkibudo, aïkijutsu, etc… 

Osensei Ueshiba

Mais une chose est certaine, Morihei Ueshiba était un excellent combattant. Il s’est fait remarquer à l’armée pour ses combats efficaces.

Si on en croit la biographie très romancée de John Stevens, le fondateur était également une personne très puissante physiquement, qui veillait à renforcer son corps.

Evolution du danger

L’Aïkido évolue au fil des années, notamment après la Seconde Guerre Mondiale, où les japonais cherchent à s’éloigner de la violence le plus possible. 

Les pratiquants se font plus rares, et la majorité (pas tous !) recherche moins l’efficacité et plus un plaisir de pratique. Les pratiquants s’éloignent eux-mêmes du côté martial.

combat artmes

Et cela se comprend, car le Japon devient un pays de plus en plus sécurisé, les habitants n’ont pas envie de chercher l’efficacité martiale ! 

Tout cela nous amène à penser qu’il n’existe pas un Aïkido, mais des Aïkido, qui varient selon l’époque où l’on a étudié et selon avec qui on l’a fait.  

Aïkido, un problème de recherche ?

Aïkido efficace ? Oui, mais pour quoi ?

Un des problèmes de l’Aïkido, comme de nombreuses autres disciplines, est de devoir répondre à un besoin urgent de self-défense, avec peu de temps de pratique. Les médias véhiculent un climat de peur, qui fait que beaucoup de personnes viennent s’inscrire car elles craignent pour leur vie. 

Cependant, les Arts Martiaux n’ont pas pour seul but l’efficacité du combat. Ce sont des disciplines qui ont pour objectif de nous aider à mieux vivre au quotidien, tant du point de vue physique (grâce à l’exercice pratiqué lors des cours) que d’un point de vue mental (en améliorant la confiance en soi par exemple). 

L’efficacité des Arts Martiaux, et donc de l’Aïkido, provient de deux choses : 

  • La première est de modifier le corps et l’esprit, de façon à les rendre plus efficaces et acérés en cas de besoin. Dans ce cas-là, un pratiquant d’Aïkido sera efficace s’il arrive à gérer une situation très stressante au travail par exemple. 
  • La seconde est de modifier la façon dont on utilise le corps et l’esprit. Par exemple en apprenant à travailler de façon plus relâchée ou à améliorer sa vision périphérique. Ici l’Aïkido permet au pratiquant d’esquiver la situation difficile avant qu’elle n’arrive, ou d’arriver à s’en détacher.

Cette efficacité se voit dans les situations conflictuelles mais aussi dans le quotidien. Souvent même, elles évitent bien des problèmes sans qu’on ne s’en rende compte (j’ai tout une liste de témoignage de personnes qui ont éviter des blessures graves grâce à la maîtrise des chutes par exemple). Le fait de modifier la façon dont on se déplace et se comporte en société évite bien des conflits, en ce sens l’Aïkido les a réglé étant donné qu’elle les a évités. 

aikido tenchi nage

Donc, si c’est pour mieux vivre, je dis sans hésiter que oui, l’Aïkido est efficace. 

Pour ce qui est du côté martial, cela ne dépend pas seulement de la discipline. 

Le rôle de l’enseignant

Je sais que j’en parle régulièrement, mais lors de la pratique, le rôle de l’enseignant est au moins aussi important que la discipline choisie elle-même.

Ceux qui ont étudié avec Tadashi Abe ont étudié les atemis (frappes), alors que d’autres ne le feront que très peu. 

L’enseignant doit préparer à l’efficacité. Il doit permettre aux élèves d’affronter leurs peurs et de se battre le jour où ils en ont besoin. 

aikido role sensei yamada
Yamada sensei après un stage à Los Angles en 2018

C’est d’ailleurs un thème que l’on a abordé dans l’article “Budo et mort”. Car les Arts Martiaux entretiennent un rapport très proche avec la notion de mort. Attention lire cet article peut transformer la vision que vous avez de votre Art Martial.

De plus, si l’élève n’a pas confiance en ce qu’il apprend, l’efficacité est réduite (il paniquera le moment venu), alors que s’il fait confiance à son enseignant, il réussira plus facilement son action.

Ainsi, si l’enseignant pousse ses élèves à être efficaces l’Aïkido est efficace, mais s’il ne le fait pas l’Aïkido devient plus limité, et peut être vu comme une gymnastique plutôt qu’un art martial. 

Repousser ses limites

Si vous lisez tous nos articles, vous savez que pour nous les Arts Martiaux sont un excellent moyen pour dépasser vos limites. 

Si vous avez loupé l’article : ” Dépasser ses limites grâce aux sports de combat“, qui vous explique pourquoi et comment dépasser vos limites grâce à vos disciplines, vous pouvez le lire en cliquant sur ce lien. Il y a également 19 auteurs qui se sont réunis pour vous donner des conseils sur ce thème. Vous pouvez consulter leurs conseils ici.

Une chose est vraiment importante pour dépasser ses limites, les attaques du Uke (partenaire) doivent être franches et bien exécutées. 

Léo Tamaki en a beaucoup parlé dans son stage (cliquez ici pour retrouver le résumé complet), et il a expliqué qu’en Aïkido les attaques étant souvent mal effectuées, les pratiquants d’Aïkido deviennent alors inefficaces.

L’Aïkido est efficace, c’est la façon de le mettre en oeuvre qui ne l’est pas. Il revient donc à l’enseignant de bien veiller à avoir des élèves qui attaquent franchement ! 

Mais repousser ses limites, est-ce suffisant pour être efficace ? 

C’est un premier pas, car si l’on n’évolue pas, on ne risque pas d’être plus efficace. Ces limites peuvent être de plusieurs types. On peut devenir meilleur mentalement ou physiquement. On peut devenir plus musclé, plus rapide ou plus relâché. 

Et c’est justement ce point qui pose problème lorsqu’on voit l’Aïkido, l’Aïkido cherche le relâchement plutôt que la fermeté. 

“Le souple vainc le fort, le souple vainc le dur”

Proverbe attribué à Lao Tseu

Le souci c’est qu’être souple est plus complexe que d’être dur, tout en étant moins spectaculaire, moins convaincant. 

aikido irimi nage

Cependant, dans le cas d’un gros écart de gabarit en votre défaveur, vous ne pourrez pas agir de manière “dure” et vous devrez devenir souple. 

Si vous regardez tous les plus grands chasseurs (félins, oiseaux de proie, etc..) du monde animal, ils sont très souples, tout comme les plus grands combattants. 

Le deuxième point de vigilance, que j’ai déjà évoqué, c’est l’importance des atemis (frappes). Souvent oubliés dans l’Aïkido, si vous les remettez en place vous retrouvez immédiatement une efficacité ! On comprend pourquoi le partenaire est déséquilibré, ou pourquoi vous pouvez passer dans cet angle précis.

Pour avoir pratiqué l’Aïkido avec Philippe Léon et Léo Tamaki (lors d’un stage), je peux vous dire que j’ai trouvé cela très efficace.. Lorsque son Uke ne suit pas le mouvement il menace immédiatement de frappe (parfois il la met en place) et cela remet la technique en place immédiatement. 

J’ai pour habitude de dire : “La frappe permet la technique, la technique permet la frappe”, il ne faut pas dissocier l’un de l’autre. Si l’on est fixé sur l’un on n’est pas disponible pour l’autre. Ce sont les deux faces d’une même pièce

Le Uke, au coeur de l’efficacité

Mochizuki à propos de l’aïkido :  “Rien ne marche. Et les gens le voient bien. Pourtant il y a beaucoup de techniques efficaces. Mais pour cela il faut déjà savoir faire un coup de pied. Il faut savoir faire un coup de poing”

Mochizuki sensei, Yashima tome 1

J’aime dire, si vous attaquez comme des papys, vous vous défendrez contre des papys ! 

Il faut que Uke développe la notion de Seme (menace) et qu’il s’engage totalement dans son attaque. Cela est autant valable pour les frappes que pour les saisies. 

Si vous saisissez la main de votre partenaire, cela doit être pour le tirer à vous et le faire tomber, ou pour le frapper. Il faut que celui qui produit une défense se sente menacé. 

Cependant, le Uke doit gérer cette menace (vitesse, puissance, etc…) pour imposer une difficulté relative, pour éviter la blessure. 

combat

Et, en Aïkido, il y a quelque chose de très étrange. On voit souvent d’excellents Uke pour ce qui est de répondre aux sollicitations de Tori (celui qui fait la défense), mais le mouvement initial de Uke manque souvent de conviction ! 

Nous avons consacré un article au rôle de Uke, que vous pouvez retrouver ici. Vous y trouverez des astuces pour y devenir un meilleur Uke et aider l’ensemble de vos partenaires ainsi que vous-même à progresser. 

Il faut vraiment une attaque impressionnante, puissante et rapide, droit dans votre nez, pour pouvoir vous habituer à réagir correctement ! 

Aïkido, une discipline inefficace en combat ?

Maintenant vous vous demandez pourquoi,quasiment à chaque fois qu’il y a un combattant d’Aïkido qui rentre combattre dans des disciplines comme le MMA, ils perdent ?

Il y a plusieurs réponses à cela.

Quel niveau à le pratiquant et comment s’est-il entraîné ? 

N’oublions pas qu’un combat ne permet jamais de faire s’affronter deux disciplines mais seulement deux pratiquants. 

Nous en avons parlé plus longuement sur l’article “Boxe contre Karaté, qui a le meilleur coup de poing ? “ de l’intérêt de comparer différentes disciplines et de comment le faire.

L’Aïkido comme la plupart des Arts Martiaux, n’est pas fait pour répondre à cette demande. Le but de l’Aïkido n’est pas de combattre un autre combattant sur un ring à un moment donné. Il a pour but de permettre de s’en sortir en cas de problème. 

Les techniques ne sont pas adaptées à quelqu’un qui veut nous enchaîner des coups de poing en ajoutant des déplacements rotatifs et des esquives. Par contre les principes universels restent applicables (distance, timing, etc..). C’est pour cela que le combat reste pertinent ! Encore une fois tout dépend de ce que vous pratiquez à l’entraînement.

Il prépare plutôt à une agression où la personne frappe comme un sourd. 

Est-ce que l’Aïkido que vous apprenez est efficace pour cela ? J’espère que vous n’aurez  pas besoin de le découvrir, mais s’il est pratiqué avec l’intensité présentée au-dessus je pense qu’il peut l’être.

Donc, les techniques d’Aïkido n’ont pas été créés dans le but d’un duel qui ne ressemble en rien à une agression. 

Cependant, le combat réglementé est un excellent moyen de se tester et de sortir d’une certaine illusion. Il peut donc être pertinent d’en incorporer à sa pratique. Encore une fois il faut savoir mettre le curseur au bon endroit pour avoir une pratique qui nous corresponde.

Si vous voulez courir un marathon, vous n’allez pas vous entraîner avec des sprinter ? Si vous voulez faire des duels dans des combats réglementés, allez plutôt dans un club de Boxe par exemple. Mais si vous souhaitez polir votre esprit et votre corps, alors l’Aïkido est tout à fait indiqué.

Conclusion, Aïkido efficace ou pas ?

On pourrait dire que Christian Tissier à résumé le problème en quelques mots :

“Sans véritable attaque ça devient une chorégraphie. Attention, ce n’est pas facile un ballet. Il y a de la difficulté à faire de belles chorégraphies. Mais sans contrainte, c’est une autre difficulté. En Aïkido la beauté arrive lorsque la contrainte est présente, mais que le niveau est tel… qu’on ne la perçoit plus.”

Christian Tissier, Yashima tome 5

Le problème vient peut-être du fait que cette discipline qui s’est beaucoup divisée a gardé le même nom. Ainsi, ceux qui ont une pratique tournée vers le bien-être ont le même nom que ceux qui cherchent l’efficacité martiale.

yamada sensei nikkyo aikido

L’Aïkido utilise les mêmes principes que tous les Arts Martiaux et Sports de Combat (force de levier, rotation, utilisation du centre de gravité, déséquilibre, etc…). 

Vu que tous les être humains sont conçus de la même façon (sauf peut-être José, cela reste à étudier), les techniques sont très similaires à celles que l’on retrouve sur l’ensemble du globe. L’Aïkido peut donc être efficace.

Ce qui peut ne pas être efficace, c’est notre pratique de l’Aïkido. Pour être certain que nous soyons dans le vrai dans notre pratique, il faut garder le Shoshin, l’esprit du débutant, et ne pas hésiter à tester de façons et d’autres notre pratique. 

Ce qui peut faire du mal à cette discipline, c’est également les démonstrations. Seulement, n’oublions pas que les démonstrations sont faites pour la beauté et non pas l’efficacité. Le but est de plaire et divertir dans ce type de manifestation, plus que de “prouver l’efficacité”. 

Voilà, cet article touche à sa fin. Je vous invite à écouter une interview de Léo Tamaki, juste ici. Vous y découvrirez la pensée d’un expert sur l’Aïkido et le Budo de façon plus générale, sur ce thème et ce qui sépare Budo et Sports de Combat.

À très vite !

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    180
    Partages
  • 180
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire ici !
Écrivez votre nom ici ...